Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 Can the zombies swim ? [Lou & Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Can the zombies swim ? [Lou & Libre]   Dim 20 Mai - 15:47

Tout s'est déroulée, en une belle après-midi. Le soleil était bien là, aucun nuage dans les environs, le vent soufflait très peu et aucun rôdeurs dans les alentours. C'était ça pour moi, une belle après-midi.Pour ce qui était de ma jambe, elle était totalement rétablie. J'étais d'ailleurs en parfaite santé ce jour là, ce qui ne fut pas le cas de tout le monde, comme pour ce pauvre Josh par exemple. Il avait sacrément mal au crâne, et le moindre geste faisait fortifier sa douleur. A la base, il n'y avait rien au programme vu ce qu'avait Josh. On comptait pas bouger. Moi j'étais dans le bus, en train de bouger les fréquences de la radio, jusqu'à ce que je capte un message, un peu grésillant, mais assez simple à comprendre. Le message passait en boucle. Crystal était avec Josh, j'ai donc sifflé en direction de Lou, pour qu'elle descende du toit et vienne vite me rejoindre. Lorsqu'elle est montée à bord de l'autocar, j'ai augmenté le volume, pour qu'on puisse comprendre le message un maximum.

• "Ici l'équipage du Pendwick, nous possédons des vivres, de l'eau, de l'ess"TCHHH", des armes, un confo"TCHHH". Mississippi, à l'est de Dyersburg, "TCHH"zaine de miles..."

On ne comprenait pas grand chose du message, mais j'avais réussit à en entendre le plus important. Je le faisais écouter encore deux ou trois fois mais le message était toujours le même, et les grésillements aux même endroits. En gros le message disait qu'il y avait un refuge à l'est de Dyersburg. C'était parfait ! Nous étions à une station non loin de Covington, c'était pile la bonne route ! Je fis signe à Lou que nous devrions y aller et lui disais de se préparer. J'ai couru jusqu'à la boutique de la station et m'agenouillais devant Crystal et Josh.

• Lou et moi on a peut-être trouvés un refuge. On reviendra ici dans la nuit, histoire de faire un aller retour et voir si c'est pas du n'importe quoi. Restez bien ensemble et surtout, restez à la station.

J'espère au moins qu'ils me feront confiance. J'ai donc rapidement ramassé mes affaires et j'ai couru jusqu'à l'autocar. J'ai refermé les portes et j'ai démarré. Lou quant à elle était assise sur son siège à côté de moi. Je voyais dans son regard un peu d'espoir. C'est vrai que depuis le temps qu'on est dans tout ce merdier, on allait enfin peut-être avoir une chance de s'en sortir ! Une bonne fois pour toute, ce réfugier dans un coin sans risques et avec d'autres réfugiés ! C'était ça l'important aussi. Encore fallait-il que le message de la radio dise vrai.

J'ai donc roulé et suis sortit de la station. J'avais au fond de moi même un peu d'espoir. Une chance de s'en sortir. Mais je pense que j'emmènerai toute mon équipe las-bas, si ce qu'ils disent est vrai, et repartirai, seul et à pieds, en direction de Memphis. J'ai un compte à régler avec touts les zombies qui y rôdent, mais je ne compte pas l'annoncer au reste de l'équipe. Je les sauverais, et je partirai en douce, direction Memphis, où la mort m'y attendra.

Nous sommes arrivés à destination dans la soirée. Ce qui ne me faisait absolument pas plaisir d'ailleurs. Car si c'est un piège, affronter des rôdeurs en pleine nuit, c'est quelque chose d'horrible. Nous sommes sortit du bus et avons récupérés nos affaires. Il y avait quelques voitures garées près de notre bus. Ce qui voudrait dire que soit des gens étaient en sécurités dans le Pendwick, soient ils sont mort, et n'en ressortirons jamais. Dans touts les cas, nous devions rester sur nos gardes. J'avais pris mon fusil à pompe en main, et avançais sur le pont. Lou me suivait, et couvrait mes arrières, au cas où. Je me demandais d'ailleurs si les rôdeurs savaient nager ? Car même s'ils n'avaient pas besoin de respirer je me posais quand même la question, vu que j'en avais jamais vu un dans l'eau.

On avançait avec Lou, sur le pont. Et nous sommes montés à bord du Pendwick. Les armes en main, nous attendions des présences humaines, mais à première vue, le bateau avait l'air abandonné. Il fallait tout de même continuer à explorer, pour savoir ce qui s'y produisait. Je préférais ne pas allumer ma lampe torche, car si ce bateau était infesté de cadavres ambulants, je me ferais remarquer rapidement. Malgré la nuit tombée, je voyais assez bien le paquebot, puisque la lune nous servais de lumière. J'avançais encore et encore, jusqu'à me trouver nez à nez avec une porte. Devrions-nous l'ouvrir ? Ou rapidement s'enfuir ? Il fallait prendre une décision..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Can the zombies swim ? [Lou & Libre]   Dim 20 Mai - 17:20

Le ciel était dégagé, il n’avait pas plus depuis une semaine environ. Ça faisait déjà un bail que nous squattions la station. Josh s’était réveillé avec un mal de crâne de tous les diables et Crystal veillait sur lui. La veille, j’avais dégagé les corps qui commençaient à s’accumuler sur le parking et alentour. J’étais retournée à la ferme que j’avais visitée auparavant et où j’avais trouvé le sac de premiers secours qui s’était avéré plutôt utile jusque-là. J’avais réussi à y dénicher une vieille camionnette pour emmener les cadavres à un endroit plus éloigné. Faire un peu le ménage avait débouché les sinus de tout le monde. On avait tous l’impression que l’air était frais, alors qu’il était toujours aussi saturé de mort.
J’étais sur le toit, observant attentivement l’horizon quand Ghost siffla pour m’appeler. Ni une ni deux, je descendis l’échelle et contournai le bâtiment pour le rejoindre. Quand il me sifflait, je savais que c’était urgent. Je montai dans le bus à côté de lui et il monta le son de la radio qui n’avait rien émit d’autre que des grésillements sinistres depuis l’arrêt de toutes les stations radios. Mon cœur fit un bond quand mes oreilles entendirent le son d’une voix humaine déformée par les ondes.

- "Ici l'équipage du Pendwick, nous possédons des vivres, de l'eau, de l'ess"TCHHH", des armes, un confo"TCHHH". Mississippi, à l'est de Dyersburg, "TCHH"zaine de miles..."

Je regardais Ghost mais aucun de nous ne parla. Nous réécoutâmes le message encore deux fois pour être sûrs qu’il n’y avait pas de suite. Il n’y en avait pas. Mais je remarquai que les grésillements qui obstruaient certaines parties du message survenaient, inlassablement, toujours aux mêmes endroits. Etrange, mais peut-être était-ce dû à la mauvaise qualité de l’enregistrement. Ghost me demanda de me préparer à partir. Je sortis du bus et courrai prendre le sac que j’avais chopé lors d’une de nos dernières escapades en ville. J’y glissais quelques bandages et sparadrap, ainsi que de l’eau et quelques munitions. Je remontai rapidement dans le bus, Ghost m’y attendait déjà.
Il ferma les portes quand je me fus installée à ma place attitrée depuis mon arrivée dans le groupe, le siège à côté du sien. Il démarra et quitta la station.
Mon cœur faisait des bonds dans ma poitrine tant l’espoir de revoir enfin un semblant de civilisation me réjouissait. Cela dit, mon esprit réfrénait mon envie de sauter de joie. C’était trop beau pour être vrai. J’avais un mauvais pressentiment, j’espérais vraiment qu’il n’était pas justifié…

La nuit était tombée quand nous sommes arrivés à l’endroit indiqué par le message. Je songeai que si les gens qui avaient enregistré le message étaient désormais contaminés, nous foncions tête baissée vers un guêpier monstre.
Une fois arrêtés, je pris mon sac à dos, mon arc et mon carquois, m’attachai le tout sur le dos, vérifiai encore une fois mon holster et l’étui de mon couteau et sortis du bus à la suite de mon compagnon. Des voitures étaient stationnées non loin de nous. J’imaginai qu’il s’agissait de celles qui avaient répondu à l’appel. Je réalisai que ça faisait du monde… Beaucoup de monde. J’ajustai ma prise sur mon arc, de moins en moins rassurée. Ce message avait décidément quelque chose de mauvais.
Mon envie de sauter de joie avait disparue, remplacée par le mauvais pressentiment qui me taraudait depuis un moment… Même si mon espoir de revoir des survivants était toujours là, je me disais que quelque chose n’allait pas.
Je suivis Ghost sur le pont du navire. Avec ce ciel toujours aussi dégagé, je voyais presque comme en plein jour. Nos pas, pourtant plutôt feutrés, avaient quelque chose d’assourdissant dans ce silence de mort. Où étaient les survivants ? il n’y avait aucune trace d’eux.
Ghost s’arrêta devant une porte. Il semblait hésiter. Je me rapprochai de lui et soufflai à son oreille :

- Je le sens pas…

Je me mis face à Ghost et le regardai. Je me fiais à son jugement. J’avais vraiment l’impression que nous ferions mieux de rebrousser chemin, mais en même temps, il fallait que nous sachions. Que nous sachions s’il y avait de l’espoir ou si l’humanité était définitivement finie.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Can the zombies swim ? [Lou & Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camping libre de Sidi Boulfdail
» Alevins en nage libre = bébés posés sur le fond ?
» discus passage stade larve à la nage libre
» Libre comme l'air
» Apisto Panduro Première ! Nage libre !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Banks of the Mississippi :: Le Pendwick-