Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 Hunter - “Got to lose control, release the fire in your soul, and your desires, let me know.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hunter

avatar



Messages : 23
Date d'inscription : 03/05/2012

Ft : Aaron Johnson
Fiche : The hunt is on !
Âge : 22 ans
Arme fétiche : Tout ce qui fait mal.

Liens : Trop de monde. Peace.

MessageSujet: Hunter - “Got to lose control, release the fire in your soul, and your desires, let me know.”   Jeu 3 Mai - 22:14

    “ Hunter ”
    “ Sink or Swim, darling. ♫ ”
    Célébrité de l'avatar : Aaron Johnson

      Prénom : Matthew
      Nom : Mulligan
      Âge : 22 ans
      Sexe :
      Clan ou Solo : Le sien
      Spécificité physique : Aucune, si ce n'est qu'il porte perpétuellement un collier autour du cou. Toujours le même. Ah, j'oubliais aussi toutes les cicatrices et séquelles de ses tentatives de suicide et autres vestiges de son passé.


    “ Caractère ”



    « A vivre au milieu des fantômes, on devient fantôme soi-même et le monde des démons n'est plus celui des étrangers mais le nôtre, surgi non de la nuit, mais de nos entrailles. »


    Ne jamais vraiment se fier aux apparences, règle d'or. Matthew. Un prénom chargé de sens. Qui ressemble à s'y méprendre à un jour d'été. A la fois doux et brutal. Il fait bon, il fait chaud. Soudain, c'est la canicule. Son nom vous charme, vous obsède, vous attire. Vous êtes le poisson qui mord à l'hameçon. Croisez son regard : dites au revoir à votre mère, adieu à votre père, vous voilà prisonnier. De son regard. Océan de braise. De ses cheveux. Torrent des sables. De son visage. Parfaite pureté. De tout son être, de tout son corps. Voilà votre cœur enfermé, saigné. Et il n'a rien fait pour cela, si ce n'est, poser son captivant regard sur vous, d'un air presque dédaigneux...

    Mais qui est Matthew ? Un marionnettiste s'amusant à manipuler les membres de son clan ? Un homme sévère et froid que rien ne perturbe ? Peut être. Quelqu'un qui ne se remet jamais en doute en tout cas. Courant d'air ? Un regard, un mot et hop ! Il n'est plus qu'un souvenir encré dans votre mémoire, à jamais. Un mirage. Et vous, vous n'êtes plus rien. Il n'y a que trois options possibles: le suivre, mourir car il vous a tout pris, ou mourir sous ses coups. Il passe, repasse, mais jamais ne trépasse. A croire que le destin est lié à lui, galope à ses côtés. Croiser sa route est une malchance. Cela arrive rarement deux fois d'ailleurs. Sauf si lui-même le souhaite, on ne sait trop pourquoi. Il est d'ailleurs impossible de savoir ce qu'il veut. En outre, il ne parle pas au passé. Ce n'est pas vraiment son truc. Les histoires, tout ça, il aime les entendre, bien moins les raconter. Pudique avec les sentiments. Pudique avec sa vie. Pudique de caractère -bien moins de physique.-

    D'un côté, il y a Matthew donc, celui dont vous ne saurez jamais rien. De l'autre, l'impulsif, le manipulateur, le violent Hunter. Indéchiffrable dans sa manière d'être, dans ses comportements. Dans ses habitudes aussi. Vie en société ? Connait pas. Connait plus. Bien sûr, il est humain, malgré tout, mais ne le montre pas. Ça serait se laisser mourir. Marche ou crèves. Des défauts ? Il en a. Un tas. Mais il serait idiot de gâcher sa personne à les citer. Moqueur, orgueilleux, dangereux, sûr de lui. Trait principal ? Instable. Très instable.



    “ Histoire ; Avant l'infection ”



    « L'idéal de la vie n'est pas l'espoir de devenir parfait, c'est la volonté d'être toujours meilleur. »


    Cela a commencé avec sa mère. Son histoire, je veux dire. Il avait trois ans. Trois ans quand cette femme l'a lâchement attaché à un poteau électrique, en bordure d'une route de campagne. Elle était jeune, elle avait seize ans quand elle l'a eu. Elle était belle. Et elle ne voulait pas de lui dans sa nouvelle vie. Alors, elle l'a laissé là, comme un bon petit chien, avant de partir, s'éloigner pour regagner son véhicule sans un baiser, sans un geste, sans un mot, sans même se retourner.
    Je te hais.

    Quand on l'a récupéré, terrorisé et congelé, on l'a envoyé chez sa grand-mère. Durant deux mois. Deux mois de répit. Puis, est arrivé son père. Son père, il avait aussi refait sa vie. Avec une autre femme, avec qui il avait eu trois autres enfants. Je crois qu'il lui rappelait l'échec de son aventure précédente. Ce qu'il ne parvenait pas à accepter. Son refuge ? L'alcool. Son exutoire ? La violence. « Sale petit bâtard ! » Et les jours ont passé. Matthew dormait dans une cave. Il passait ses journées dans la niche du chien, à fuir son père. Et le jour de ses cinq ans, il l'a battu jusqu'à ce qu'il tombe dans le coma, un profond coma, victime de fractures et de traumatismes multiples.
    Je te hais.

    Après deux ans d'hôpital, deux ans de rééducation, il a connu l'asile psychiatrique. Il n'a jamais trop su pourquoi. « Cet enfant est fou. Il faut l'interner »Là est venu l'orphelinat. Cela a duré trois jours. Puis de fil en aiguille sont arrivées les familles d'accueil, la maison de correction et de nouveau l'orphelinat. Pas de réelle scolarité. Ni même de réelle famille. Et les gens se demandent pourquoi il est cinglé.
    Je vous hais.

    Alors, à douze ans, sont entrés dans sa vie Mr et Mme Mulligan. Nouveaux parents, nouveau foyer. Il ne les a jamais vraiment aimés. « C'est quoi ça? » Des rires amicaux. Il les entend moqueur. « Ca, Matthew chéri, c'est un ordinateur. Avec, tu peux te connecter avec le monde entier. » « Avec le monde entier... »
    Il n'aura, au cours de sa vie, jamais échappé à rien. Détruit, cassé, disloqué, il s'est endurci, se forçant à étouffer en lui tout espoir, tout besoin d'amour, toute envie d'en donner. La haine qu'il a éprouvée à l'égard de son père, son désir de vengeance l'a poussé à continuer. Et aujourd'hui encore, tout le pousse à haïr le monde.
    Mais je crois que celui que je déteste le plus, c'est moi-même.



    “ Histoire ; Après l'infection ”



    « Des situations dramatiques peuvent tisser entre deux personnes des liens que des décennies de vie commune ne seraient pas parvenues à créer.»


    On ne sait plus exactement ce qui s'est passé ce jour-là. A quoi bon tenter de se souvenir ? On s'en balance du passé, y a que le présent qui compte. Mais si vous insistez... C'est comme dans un rêve donc, le début du cauchemars n'existe pas. Hunter était certainement dans sa chambre, sur son ordinateur, quand ces choses ont débarqué. Mais on s'en fout. Le principal est de savoir qu'il a réussi à s'en sortir avec un flingue, une batte de baseball et un sac à dos chargé de bouffe non périssable. S'en sortir ? Pas exactement. Pas totalement dirons-nous.

    Puis, il y a des choses qu'on n'explique pas. Qu'il sauve la vie d'Alex par exemple. Qu'il se lie d'amitié avec lui était déjà un exploit en soit. Qu'il l'entraine dans sa survie, cela a quelque chose d'irréel. Si vous saviez ce que ça cache... J'aimerais vous confier le fin mot de l'histoire. Mais je peux simplement vous dire que notre cher Hunter fait preuve d'un égoïsme déconcertant. Ce chasseur a depuis longtemps sélectionné sa proie, petit voisin fragile. Vous pensez qu'il veut l'aider ? Peut être. Peut être pas. C'est devenu une sorte de drogue. Sa drogue. Pire que l’ecstasy, que le LSD. Pire que l'alcool, que la cigarette. Pourquoi ? Personne ne sait. Peut-être lui rappelle-t-il quelqu'un ? Peut être Hunter a-t-il besoin de voir plus faible que lui pour continuer à vivre ? Qui sait. Qui peut dire ce qu'il se passe dans la tête de certains hommes...

    [...]

      «- Alex ?! Alex...
      - Dégage ! Casse-toi !
      - Hé, couillon, c'est moi... C'est bon, ça va...
      - Ma mère Mat'... Ma... Tu l'as...
      - Ssht, c'est bon Alex, je suis là, j'te laisserai pas OK ? Regarde moi. Regarde moi bordel ! Alex, je te promets, je resterai avec toi, il t'arrivera rien, d'accord ?..
      - Ouais... Ouais...
      - Allez, bouge ton cul maintenant, on se barre ! »


    Quand on y pense, c'est con une promesse. Surtout quand on sait qu'on ne pourra pas toujours la tenir...

    [...]

      «- Dégage pétasse !
      - Hé m'insulte pas !
      - Putain mais c'est pas vrai... Tu chiales ? Ha ! Ca te fait une gueule de ouf !
      - ...
      - C'est quoi ton nom ?
      - Valentine.
      - Alex ramène ton cul, on n'a pas que ça à faire !
      - Hunter...
      - Quoi ?
      - Elle nous suit !
      - 'Tain, c'est pas vrai... »


    [...]

    Avec Lulla et avec Ephraïm, c'était un peu différent. Un peu plus violent. Plus étrange. Hunter a besoin d'eux, non pour sa survie. Il en va d'autre chose. D'un peu plus sombre.

    Besoin, besoin d'avoir plus fous à mes côtés. Besoin de me sentir normal. Ordinaire. Je n'suis pas fou. Je ne suis pas fou. C'est vous les fous. Je vais bien. Tout va bien. Ce n'est pas ma faute . Je n'ai rien fait. Je suis innocent. Je vais bien. Ouais, je vais bien. Mais vous, vous êtes tous fautifs. C'est vous les dingues... C'est pas moi. C'est pas moi. J'ai pas besoin d'eux. C'est eux qui ont besoin de moi. Voilà, c'est ça.
    Alors, la folie a passé un cap. C'est venu avec l'infection. La folie est devenue invisible, noyée dans celle des autres. La folie dangereuse. Celle où le fou reste persuadé que ce sont les autres les dingues.





    « La renommée est dangereuse ; son fardeau est léger à soulever, pénible à supporter et difficile à déposer.»

    “ Le Hors Rp ! ”


      Âge : 16 ans prochainement
      Expérience de rp : Longtemps.. ?
      Avis sur le forum : Parfait !
      Code : [[C'est ça ! ♥ ]]



X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

    « Vous savez, on n'a pas besoin de courage pour se tuer.
    Le véritable courage, c'est de continuer à vivre...
    L’apocalypse amplifient de façon
    spectaculaire les émotions négatives :
    l'anxiété, la peur, l'envie, la haine et la colère.
    Il arrive même que certaines personnes
    se suicident ou tuent d'autres innocents.
    Ces mêmes personnes ne supportent plus
    la réalité de leur vieet sont fascinées par l'idée de la mort.
    Invité, ce long voyage, nous l'entamons.
    Ensemble. ♥ »




Dernière édition par Hunter le Mer 6 Juin - 12:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: Hunter - “Got to lose control, release the fire in your soul, and your desires, let me know.”   Ven 4 Mai - 18:56

Bienvenue!! :)

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma Maxwell

avatar



Messages : 9
Date d'inscription : 03/05/2012

Ft : Kristen Stewart
Âge : 17 ans
Arme fétiche : Près : Poignard ou Corps
A distance : Le petit flingue.


MessageSujet: Re: Hunter - “Got to lose control, release the fire in your soul, and your desires, let me know.”   Ven 4 Mai - 19:32

Vivement notre RP. :D ♥
Dépêche toi de te faire valider ! :P

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


- Je suis désolée, c'est impossible. -

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Hunter - “Got to lose control, release the fire in your soul, and your desires, let me know.”   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hunter - “Got to lose control, release the fire in your soul, and your desires, let me know.”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Thermocontrol Control Pro II Lucky reptiles
» qui utilise Thermo Control Pro II
» Haplochromis sp. "Matumbi hunter"
» Wolf-Eyes night hunter
» hunter figurine résine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Inscriptions :: Inscriptions validées :: Clan de Hunter-