Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 But i'm alive, alive, I'm alive again. • Lulla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lulla Grimm

avatar



Messages : 24
Date d'inscription : 03/05/2012

Ft : Hayley Williams
Fiche : P*tain...
Âge : 22 ans
Arme fétiche : Ma pompe dans ta face.

Liens : Ephraïm :
Non mais quel connard. NON MAIS... Bon, embrasse-moi et fais pas chier.

Clan d'Hunter :
Ces gens sont dingues. Encore plus que moi. Genre vraiment putain. (Surtout Hunter)

MessageSujet: But i'm alive, alive, I'm alive again. • Lulla   Jeu 3 Mai - 21:59

    “ Lulla Grimm ”
    “ Shut up slut. ”
    Célébrité de l'avatar : Hayley Williams ♥

      Prénom : Lulla
      Nom : Grimm
      Âge : 22 ans
      Sexe :
      Clan ou Solo : Clan d'Hunter
      Spécificité physique : Elle a quelques tatouages dans des endroits discrets, mais la plupart du temps elle évite de trop en parler ainsi qu'une couleur de cheveux improbable et particulièrement changeante.


    “ Caractère ”

    A vrai dire, il n'y a pas cinquante façon de la caractériser :
    Elle a perdu la raison.

    Pas dans le sens où elle est fofolle et qu'elle fait de la merde dès qu'elle a un public, non, au point qu'elle en est même devenue une meurtrière.

    Oh, je ne dis pas qu'elle n'a pas de cœur, bien au contraire. Il ne fait aucun doute que si quelqu'un prenait la peine de recoller les morceaux, son cœur se remettrait à fonctionner comme celui de n'importe qui. Encore faut-il y accéder. Genre l'attacher. Parce qu'elle ne laissera de chance à personne. Oh ça non.

    En fait, dès qu'elle voit quelqu'un, que ce soit un humain ou un zombie, elle... Lui défonce la gueule. Purement et simplement, à vrai dire.

    Faut dire qu'être une droguée en manque de sa dose, ça aide pas, d'accord. Surtout qu'on pourrait penser qu'elle a décroché, et tout. Sauf qu'en fait non, dès qu'elle trouve de la cam, elle hésite pas. Alors elle a son stock. Et quand vient la rupture, c'est limite le génocide.

    Colère à profusion, c'est pas la pro de la discrétion. Mais dans son genre, elle est plutôt très efficace.

    Mais malgré ça, elle est sensible. Dans ces moment de « raison » elle se rappelle pourquoi elle fait tout ça, pourquoi elle continue. Elle se souvient de chaque mot, de chaque regard, et elle a envie de vivre, plus que tout au monde. En tout cas, aussi longtemps que ses rangers n'auront pas …

    Botté le cul de ce connard !

    “ Histoire ; Avant l'infection ”

    Au premier abord, comme ça, Lulla peut passer pour une fille adorable, elle aurait même pu passer avant pour une gentille fille un peu timide. Sauf que... C'est Lulla. Et ça, ça change tout. En fait, avant, elle était l'amie parfaite. Bourrée de fric et le coeur sur la main, elle hésitait pas à proposer à ses potes de faire telle ou telle sortie sur le compte de Maman et Papa, et le pire, c'est qu'ils étaient d'accord. Et à ce moment là, elle était encore à peu près nette. Sauf qu'elle a eu quinze ans. Et ses parents ont divorcé.

    Je crois que c'est là que sa crise d'ado a commencé. Quand tu peux faire ce que tu veux et que d'un coup on te retire tout - y comprit l'amour d'une mère et d'un père - forcément, ça refroidit, hein. Eh bah elle a fait n'importe quoi. Ou plutôt, elle est devenue n'importe qui. Elle a commencé à faire le mur systématiquement. Parce que ça puait l'adrénaline et qu'elle y était accro. Comme à l’ecstasy, aussi. Elle a commencé à traîner les quartiers où il y avait des jeunes, elle traînait toujours avec des plus vieux qu'elle. Les concerts, la musique, les mecs. Si elle était en train d'essayer de se construire, valait mieux pas réfléchir au résultat, parce que ça aurait été plus que flippant. Une junkie groupie de n'importe quel groupe dont le concert était accessible pour elle. Et vu qu'elle était débrouillarde, tout était accessible.

    Et puis y a eu un mec. Genre un mec plus important que les autres. Pas seulement parce qu'il était musicien, hein. … Bon d'accord, ça avait franchement aidé. Mais ce mec, il était différent, c'est tout. Un peu spécial aussi. Toujours est-il qu'avec Ephraïm elle s'est encore plus mise à faire n'importe quoi. Et l'aventure d'un soir de la gosse de dix-neuf ans est devenue sérieuse. L'histoire de leur propre histoire est tellement évidente. Elle est tombée amoureuse, sans l'innocence et la fragilité, puis elle a cru qu'il en était de même pour lui. Alors ils ont squatté ensemble un moment. Sauf que voilà, elle a cru. Elle voyait bien qu'il était en train de s’autodétruire à faire des conneries à la chaîne et elle voulait décrocher. Vraiment. Sauf que lui, il l'a pas suivie.

    La dispute, c'était ça. Aussi simple qu'un « Mais quel connard bordel ! » lâché dans la rue.

    Et puis c'est partit totalement en cacahuète. Autant le dire, hein.

    Complétement défoncée, s'en est fallu de peu qu'elle se fasse écraser par un putain de bus. Décidémment. Elle détestait l'Angleterre. Mais...

    Elle s'était fait la promesse de le retrouver.

    Et de lui dire bien en face à quel point elle le haissait. Même si c'était une belle connerie, ça n'avait pas d'importance.

    Alors, elle a fait un truc. Un truc pas vraiment réglo, mais un truc qui lui a sauvé la vie pour l'occasion, ça compense.

    Elle a vidé le compte de son père, et dès qu'elle a apprit qu'il s'était tiré aux States, elle est partie à sa poursuite.

    La tarée nevrotique à peine rancunière, c'est quiiii ? C'est Lulla !


    “ Histoire ; Après l'infection ”

    J'ai juré. Juré que je me vengerais de ce qu'il m'avait fait. Sauf que j'ai été stupide. Tellement. Égoïste aussi. Le monde a changé. Le monde a basculé. Tellement vite et tellement … Bordel ça a été un massacre. Mais ça, il vous l'a déjà dit, hein. C'est bien toi ça, Lulla, toujours dernière pour récupérer les miettes. Un accessoire. Et c'est tout. Et ça fait mal. Sauf qu'il a bien fallu vivre avec ça. Oh non c'était pas facile. Rien n'a jamais été facile. Enfin, si mais... Depuis... « ça », ça l'était plus. C'était qu'une putain de course à la vie. Et il s'est trouvé que ça a tourné au plus grand n'importe quoi de tous les temps.

    Parce que oui :
    Ça pouvait être pire.
    Et oui :
    Ça l'a été.

    On en était venu à se détester. Enfin... Plus ou moins. Même notre relation est... Partie en couille, en fait. Sauf que c'était le cas depuis qu'il m'avait larguée. Et qu'il avait défoncé la tête de son meilleur ami avec un guitare, aussi. Mais voilà. On est allé à Memphis. Rien à bouffer, fallait bien continuer à croire un minimum qu'on pouvait vivre. Ce jour là, on s'était pas encore prit la tête, un vrai miracle. J'aurais dû pressentir que ça cachait forcément un truc. Mais bon.



    On était tranquille en train de faire le plein de munition et de faire joujou à se menacer l'un et l'autre. Ouais, on est bizarres, on y peut rien. De vrais gosses. Je sais pas trop dans quel état j'étais. Euphorique au possible, c'est clair. Pour le reste, c'est un peu flou dans ma tête. Je me souviens qu'y a eu des coups de feu. Et puis... On est allé voir. Les coups de feu, ça pouvait pas être ces putains de zombies. Et ouais, effectivement, il s'est trouvé que derrière la masse qui avançait dans une impasse dégueu, y avait une chose plus ou moins humaine. Okey, c'était un gars. Genre loque humaine quoi.

    Une fois qu'on eut cassé la gueule à ces choses totalement débiles, bah... On s'est un peu demandé ce qu'on devait faire du gars. Enfin, Eph' a dû se demander. Moi c'était clair. Tout ce qui n'est pas nous, meurs. Ni une ni deux, j'avais braqué mon flingue sur le gars. Attends, je comptais pas rester trois semaines là à attendre que d'autres machins viennent se goinfrer avec nous. J'étais défoncée. Pas complétement conne. Mais voilà. Le bruit d'une arme dont on retire la sûreté, c'est reconnaissable. Quand c'est contre ta tempe, t'imagines même pas. Dans ma tête, le seul truc que j'avais entendu, c'était « BOUM », et ça m'avait rire. Complétement défoncée. Et Eph' en avait fait de même. A noter : braquer son arme sur le meilleur pote (du moins c'est que je croyais pour le moment) d'un psychopathe, c'est pas une bonne idée. Si ça pétait, le seul qui s'en sortait, c'est mon ex – enfin... Ouais, voilà quoi – si elle est pas belle la justice.



    Je sais même pas comment on en est arrivé là. Mais bizarrement, tout le monde a posé gentiment son arme. Même moi. A moins qu'on m'aie assommée. Quand j'y pense c'est tellement possible que ça me ferait presque flipper si je branlais pas totalement. Enfin. Voilà comment on s'est retrouver tout les deux à traîner avec Mini-Hilter. Ce gars, il est complétement taré, même pas besoin d'être défoncé, chez lui c'est 100 % nature. Mais je me demande ce que ça ferait de lui donner quelques petites pilules... Encore faut-il l'approcher sans qu'il te menace de mort, hein. Hunter est comme ça. Mais je pense que ça fait un bail que ça nous fait plus rien, à nous. On est là, parce qu'on est pas ailleurs, pas parce qu'on en a envie, pas parce qu'on l'aime bien. Ni parce qu'on aime son copain, ou même sa copine. En fait, on en a rien à foutre je crois. Même si ça nous éclate de relever toutes les remarques d'Hunter. Et encore plus quand il s'approche trop d'Alex... Ils sont mignons comme couple ces deux là. Je vous promets ! Et puis Alex est pas méchant. Contrairement à l'autre taré. Enfin, je divague je crois. Comme d'hab hein. On change pas une équipe qui … Boite ?
    “ Le Hors Rp ! ”


      Âge : 1 ... 2 ... 3 ... [...] 17 ... 18 !
      Expérience de rp : Tu m'as déjà posé la question, mon moi.
      Avis sur le forum : *se tape la tête contre le mur*
      Code : [C'était pas mon idée !]



X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


« J'ai l'impression de brûler. De l'intérieur. C'est dans ma tête, c'est ça ? »


Dernière édition par Lulla Grimm le Ven 4 Mai - 23:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: But i'm alive, alive, I'm alive again. • Lulla   Ven 4 Mai - 18:57

Welcome!! :)

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

But i'm alive, alive, I'm alive again. • Lulla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle sable ????
» Aquarioshop.com -15% sur le sable vivant Caribsea !
» Pétition contre la vente de portes clefs vivants en Chine
» barred plymouth rock standard
» Hemerocalle Staying Alive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Inscriptions :: Inscriptions validées :: Clan de Hunter-