Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 "Things are better if I stay." {Amy/Omega}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Lun 30 Avr - 17:27



AMY & OMEGA


«What's the worst you take, from every heart you break,
and like a blade you stake, well I've been holding on tonight.
»

    Ecroulée sur son lit, les yeux fixant un point invisible inscrit au plafond, Amy était perdue dans ses pensées. Cela faisait quatre jours précisément qu’elle n’avait volontairement rien avalé. Elle écoutait depuis de longues minutes son ventre crier famine, mais tout ce qu’elle était capable d’éprouver, c’était de la joie. Moins elle mangeait, mieux elle se portait. Cependant, le manque d’énergie se ressentait dans son corps entier. Elle n’arrivait plus à se porter, et était fréquemment sujette aux malaises vagaux. Même si une voix dans sa tête lui priait de continuer de cette façon, elle ne pouvait vivre dans ce nouveau monde avec cette grande faiblesse physique. Depuis la disparition de sa mère, Amy était désemparée, et sombrait de plus en plus. Elle ne voulait plus se battre pour une guérison tirée de l’illusion, car elle le savait très bien : elle n’irait jamais mieux. Ce démon courait en elle comme un poison dans les veines. La jeune femme avait encore perdu deux kilos, bien que son poids ne fût déjà pas très haut. C’était pour elle comme une drogue, sa drogue. Le monde avait bien pu s’écrouler, les gens avaient bien pu changer, elle et ses obsessions, non.

    La jeune femme essayait pourtant de se faire entendre raison, bien que son esprit semblait sourd. Elle repensait à hier, à cette petite excursion dans la ville qui avait eu pour objectif de prendre des produits hygiéniques afin qu’elle puisse se doucher correctement même si l’eau gelée la révulsait. Elle avait fait quelques rencontres avec des zombies, et un d’entre eux avait bien failli la mordre, d’ailleurs, à cause de son manque d’attention propre à ces jours-ci. Sa faiblesse l’a mettait de plus en plus en danger, et Amy était plus que certaine de ne pas désirer finir sa vie ainsi, à vagabonder entre la vie et la mort sans jamais trouver de repos, tout en se gavant de chair fraiche. C’est ainsi qu’elle décida d’aller une nouvelle fois en ville, pour prendre quelques aliments. Elle s’amusa elle-même en se disant qu’elle repousserait bientôt les zombies quand elle n’aura même plus de chair sur les os, sans y croire elle-même puisque de toute façon, son miroir lui rappelait chaque jour à quel point elle était loin d’atteindre cette situation. Mais elle avait appris avec le temps que tout ça faisait partis de son esprit. Comme si cet univers lui permettait d’être aussi faible mentalement… elle s’en exaspérait.

    Elle se levait de son lit, encore en sous-vêtements. Sa peau commençait à frissonner, à présent que son attention n’était plus portée dans ses pensées. Après avoir pris une douche des plus désagréables causée par la panne de chauffage, et aussi d’électricité, la demoiselle se fixait dans le miroir précédemment embuée, que sa main avait retiré. Son visage était terne, fatigué, et ses yeux étaient rougis à cause des perpétuels sanglots qu’elle réprimait la plupart du temps. Elle ne pleurait jamais en journée. C’était un geste proprement réservé au soir, lorsqu’elle se trouvait seule dans cette maison vide. Vide de sens. Vide de présence. Aussi morte que ceux qui rôdaient au-dehors, aussi morte que son âme.

    C’est ainsi qu’elle se vêtit, de vêtements simples. Elle n’avait plus besoin de plaire, à présent. Elle se demandait souvent s’il y avait des survivants dans le coin, se trouvant dans la même situation qu’elle, perdue et horrifiée. Mais pour le moment, elle n’avait rencontré personne et bien qu’elle soit introvertie de nature, cette solitude lui pesait. Un sac à dos vide sur les épaules, un revolver à la main, un couteau de cuisine dans la poche, elle sortit de chez elle, en prenant soin de vérifier qu’il n’y ait personne aux alentour pour se lancer. Elle ne vit aucun zombie, elle se mit alors à courir d’une vive allure jusqu’au centre commercial le plus proche pour effectuer un ravitaillement.

    La Supérette avait déjà été nettoyée par ses propres soin, mais elle jeta quand bien même un coup d’œil dans chaque rayon à mesure qu’elle prenait ce dont elle avait besoin pour le poser dans son sac. Soudain, elle entendit un bruit, non loin de sa position. Tous ses sens étaient devenus alerte, et son cœur se mit à battre la chamade. Encore un geste atrocement horrible à faire pour sa survie, car il ne pouvait s’agir que d’un être damné. Le bruit guida doucement les pas d’Amy vers lui…

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Omega

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Alex Arnold
Fiche : Omega Ω, cela signifie la fin.
Âge : 19 ans
Arme fétiche : Un katana, et un couteau suisse.

Liens : A venir.

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Lun 30 Avr - 22:34



Ω

    Cela faisait deux jours qu'il vivait dans ce vieux 4x4. Il n'avait pas encore trouvé d'autre foyer. Il n'avait même pas la motivation de chercher un endroit où se réfugier sur le long terme. Il n'avait plus la motivation de rien. Il en avait juste marre. Marre de se cacher, de se battre pour une cause vaine. Il perdait l'espoir.

    Ω

    Il se redressa, difficilement. Il fallait qu'il se bouge de là. Son corps était engourdi. Il soupira, et retira ses pieds du tableau de bord. Ses chaussures étaient couvertes de sang séché. Il passa un doigt dessus, avec une mine de dégoût. Son confort d'avant lui manquait. Sa vie d'avant lui manquait. Il bascula sa tête en arrière, et ferma les yeux, cherchant la motivation de quitter ce parc où il était garé.

    Bam.

    Il sursauta. Contre la vitre du vieux véhicule, un rôdeur s'acharnait, la bouche béante. Pâle comme la mort, et les yeux vides, il semblait plutôt faible. Pas de grande menace. Omega calma les pulsions trop rapides de son cœur. Il se mordilla la lèvre inférieure, ouvrant la portière brutalement de manière à envoyer au sol le monstre. Il le fixa un instant se tortiller au sol, avant de se saisir de son sabre, et lui enfoncer dans le front, en fermant les yeux sur le massacre. Mais lorsqu'il les rouvrit, il remarqua trois autres silhouettes décharnées s'approcher de lui dangereusement.


      « Et merde...  »


    Le juron lui échappa, et il referma la portière, s'enfermant dans la voiture. Les mains tremblant d'un mélange de rage et de peur, il tourna la clef, et démarra en trombe, tandis que deux autres rôdeurs se rajoutaient à la petite troupe. Il détestait ce genre de sales pièges. Ils débarquaient de nul-part... C'était tellement rageant.

    Ω

    Il s'arrêta à quelques mètres du grand bâtiment. Il avait tenté d'aborder une conduite calme et silencieuse, une fois les rôdeurs éloignés, pour ne pas en attirer d'autres. Se glissant dans de petites routes, il avait atteint le centre ville. Il savait que c'était un coin dangereux. Mais il avait agit très vite sans réfléchir, et les besoins de vivres avaient pressés ses actes.

    Il sortit en silence du véhicule, ses mains crispées sur son katana. Il pénétra dans le centre commercial d'un pas méfiant. Il avançait en silence, retenant presque sa respiration. Il se souvenait que ce centre était un lieu que les jeunes de son lycée affectionnaient... C'était assez ironique qu'il fallut à Omega de vivre l'apocalypse pour se décider à y mettre les pieds. Cette pensée le fit sourire d'une manière imperceptible.

    Il explora discrètement les lieux, évitant les ombres mouvantes, errants sans vie. Quelques rôdeurs traînaient mais ne l'avaient pas remarqué. Ils ne semblaient pas d'un grand danger, pour le moment. Ils étaient bien souvent dans des magasins dévastés, et éloignés de lui. Il garda tout de même un regard sur eux, en coin.

    Et c'est alors qu'il aperçut une autre silhouette. Dans l'espèce d'épicerie. Mais cette silhouette là était... Différente. Ses gestes étaient contrôlés. Ses gestes étaient... Humains. Il se figea. Il l'observa en silence quelques instants. Il y avait une personne en vie, là-dedans. Il en était certain. Il se glissa dans le magasin, en alerte. Les survivants pouvaient eux aussi s'avérer dangereux, il ne fallait pas l'oublier.

    Et il sentit la présence se rapprocher, à travers le petit magasin. Et c'est ainsi, qu'au détour d'un rayon, il se retrouva face à cette inconnue. Il sursauta en remarquant le revolver qu'elle arborait, et abaissa légèrement sa propre arme, mal à l'aise.

    Il la dévisagea en silence, ne sachant pas vraiment comment agir. Il déglutit difficilement, ayant du mal à regarder la jeune fille en face.

      « Hm... Je... Salut.  »


    C'était plus un murmure timide et maladroit qu'une vrai phrase... Il se tut, hésitant, guettant la réaction de la jeune inconnue..

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

“ I never thought I'd feel this.
Guilty and unbroken down inside.
Livin' with myself, nothing but lies. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Mar 1 Mai - 7:13

    Même si Amy appréciait la solitude, car cela lui donnait l’indépendance dont elle avait besoin, elle admettait quand même qu’il était plus judicieux de faire des excursions à plusieurs, car le pourcentage de mort était d’autant plus élevé lorsqu’on décidait d’être son propre leader, et elle redoutait le moment où cela allait lui jouer des tours. Elle trouvait cette (sur)vie totalement absurde. A quoi servait cela ? Le monde entier avait été ravagé, il n’était même pas sûr qu’il reste d’autres survivants, et quand bien même il y en avait, ils ne seraient pas assez pour reconstruire un univers viable. De toute façon, il fallait regarder la réalité en face, comme elle se présentait : chaque survivant voyait son espérance de vie réduire de moitié. Pas seulement à cause de la menace qui se trouvait tout autour d’eux, mais le manque de soin, de propreté, le stress engendré par la situation, faisait naturellement avancer plus rapidement l’être humain vers la mort. Mais que pouvait-on espérer de cette Terre au jour d’aujourd’hui ? Peut-être était-ce la seule issue après tout.

    L’ouïe alerte au moindre son, la concentration au plus haut point, Amy pouvait entendre le sang battre à vive allure dans ses tempes. Ses muscles se crispaient déjà, avant même qu’elle n’ait appuyé sur la gâchette. Le sang qui tapissait les murs et le sol, mais aussi son visage, et l’odeur de ce dernier lorsqu’il avait coagulé, lui donnait toujours le même effet de léger malaise, de nausée, et son esprit lui faisait d’ores-et-déjà voir l’image qui allait se dérouler dans quelques secondes, à mesure que ses pas la conduisaient. La boule au ventre, elle fit un dernier pas vif pour se trouver devant le front de ce qu’elle croyait être encore une fois, un zombie, mais les pupilles de cette personne étaient une information cruciale qui traduisait toute son humanité. Depuis un an, elle n’avait pu constater qu’il pouvait encore y avoir des humains. En voici la preuve. C’était un jeune homme, d’un peu près son âge. A l’intérieur, Amy souriait agréablement de cette rencontre. Enfin un être doté d’un cerveau qui marchait dans son entière capacité. Quelque part, la jeune femme retrouvait espoir.

    Elle scrutait pourtant sérieusement le garçon, sans daigner d’abaisser son bras. Bien que sa timidité et sa maladresse auraient pu attendrir Amy, cette dernière décidait de ne laisser transparaître aucun sentiment. Son visage restait froid. Elle soupira, laissant supposer qu’elle s’exaspérait du comportement du garçon. Après tout, elle avait été à deux doigts de tirer dans le front d’un être humain, le seul qu’elle avait croisé depuis des lustres, sans parler de ce geste qui lui aurait valu une troupe de zombie à ses trousses. Elle mit son arme dans sa poche, sentant ce poids lourd alourdir son jean, et croisa les bras devant le jeune homme, méfiante, comme à son habitude.

    « - Te cacher n’était pas très malin. J’aurais pu te tuer sans la moindre hésitation, si je n’avais pas fait attention à tes yeux, déclara Amy d’un ton consterné. »

    Comme elle venait de le dire, ses yeux l’avaient avant toute chose interpellée dans le feu de l’action. Ils n’étaient pas vide, pas vitreux. Ca changeait et c’était cela qui lui avait sauvé la vie. Elle ne put s’empêcher de jeter un petit œil attentif autour d’eux, afin de constater que le lieu était encore sécurisé.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Omega

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Alex Arnold
Fiche : Omega Ω, cela signifie la fin.
Âge : 19 ans
Arme fétiche : Un katana, et un couteau suisse.

Liens : A venir.

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Mer 2 Mai - 14:13


Ω

    Il fut rassuré lorsque la jeune femme baissa son arme. Sa mine inquiète se mua en léger sourire de soulagement. Sourire qui laissa finalement place à une moue de culpabilité, suite à la remarque de la jeune femme. En effet, elle avait raison... Il avait été bien peu futé de s'approcher comme cela... Mais on ne savait jamais. Elle aurait put être quelqu'un de dangereux.

    En effet, il avait déjà croisé quelques survivants plus agressifs que la demoiselle solitaire. Alors il fallait bien se méfier. Il baissa le regard, hochant doucement la tête d'un air désolé.


      « Désolé, je n'ai pas vraiment réfléchis, et puis, je voulais être sûre que tu étais vivante et pas... dangereuse. »


    Il se sentait un peu bête, de formuler cela à voix haute. Il laissa retomber son bras le long de son corps, les doigts toujours serrés autours de son sabre asiatique. Sa lame était sale, tâchée par son attaque matinale. Il ne voulait pas vraiment imposer la vision de ce sang sombre et de la chair putride qui avaient séchés sur le métal.

    Il soupira faiblement, et observa un instant la jeune femme. Elle était frêle, et avait un visage emprunt de fatigue. Il était rare de ne pas croiser des mines fatiguées, usées par leur nouvelle vie.

    Il se mordilla la lèvre inférieure, avant de relever le regard et regarder par dessus l'épaule de la jeune fille, et à l'intérieur du petit magasin, complètement. Il n'y avait personne avec elle. Il reporta son attention sur elle, en haussant un sourcil, surpris.

      « Tu es seule ? »


    A vrai dire, il se serait plutôt attendue à ce que la jeune femme soit là en groupe. C'était de la folie de s'aventurer ici seul, selon lui. Certes, les ouvertures étaient nombreuses mais les recoins. Il fallait aborder plusieurs points de vue, et assurer une défense à plusieurs... Il calma ses pensées, son esprit stratégique se trouvant dérangeant, dans la situation présente. Car lui aussi était seul. Profondément seul.

    Il se frotta l'arrière de la tête d'un air gêné, ébouriffant ses cheveux nerveusement. Sa remarque était peut-être mal placée. Sa maladresse et son asociabilité refaisaient surface. On ne se refaisait pas, n'est-ce pas ? Même lorsque le monde sombrait dans l'apocalypse...


X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

“ I never thought I'd feel this.
Guilty and unbroken down inside.
Livin' with myself, nothing but lies. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Mer 2 Mai - 18:55

    Pourquoi se devait-elle d’être gentille et aimable avec une personne, bien que c’était un humain, qui s’était vu être un danger pour sa propre vie ? Après tout, dans ce nouveau monde, il n’y avait plus de règles. La morale, les lois, tout ça s’étaient envolés avec le reste. A présent que l’anarchie régnait sur Terre, elle se fichait éperdument de l’image qu’elle projetait à autrui, car cela n’allait pas lui apporter plus d’ennuis qu’une autre chose. Bien qu’elle était satisfaite de rencontrer une masse doté d’un esprit actif, la jeune femme n’avait en rien changé par rapport à autrefois, on pouvait même dire que depuis que ces jours sombres étaient apparues, elle avait même fait éclaté sa personnalité au grand jour, laissant de côté l’hypocrisie et les bonnes manières propre aux êtres humains et à leur civilisation. La jeune femme, d’un naturel arrogant, n’épargnait pas pour autant le garçon qui lui faisait face car il arborait un certain charme, bien au contraire. Elle n’était pas prête de lui décrocher un beau sourire tant qu’elle n’en saurait pas plus sur sa personne. Qui, ou qu’est-ce qu’il lui certifiait qu’il était moins dangereux que ces créatures qui rodaient non loin ? Rien ni personne.

    Amy se prit à dévisager un peu plus cet étrange personnage, avec une timidité presque communicative. Elle détailla son arme, qui portait sur elle la rencontre d’un zombie, par ces tâches de sang et de chair décomposée. Il était par ailleurs assez grand, les cheveux bruns, la peau pâle et les traits tirés, comme s’il n’avait pas dormi depuis un bon moment. Cela ne l’étonnait guère, évidement. Qui pouvait dormir sur ses deux oreilles en sachant qu’à tout moment on pouvait lui arracher un bout de peau ? On devait être alerte tout le temps, n’importe où, n’importe quand, car c’est la seule chose qui pouvait assurer la survie, le premier point à ne pas négliger pour leur échapper.

    « - Je suis seule, oui. Au moins, je n’ai la responsabilité de personne, admis-t-elle. Et toi ? Que fais-tu ici ? »

    La jeune femme ne savait réellement si elle se trouvait seule parce qu’elle l’avait vraiment voulu, ou si c’était parce qu’elle l’avait mérité, car elle n’avait pas cherché à faire partis d’un groupe de survivants. C’était surement un peu des deux après mûre réflexion. Elle avait toujours été seule au fond, même entourée. Cela lui allait très bien ainsi, même si elle ne pouvait nier que la présence d’un être humain lui procurait un grand réconfort, et que grâce à lui, à ce jeune homme, elle se sentait beaucoup moins esseulée à présent. Mais ça, évidement, elle se gardait bien de le révéler.

    Elle pensait à ces zombies. Ils étaient lents, moisis jusqu’à l’os, et pourtant de plus en plus, telle une fourmilière, ils avaient réussi à gagner du terrain et à envahir le monde entier, de sorte qu’il ne restait à présent que quelques hommes apte à penser. Bien qu’elle s’amusait souvent à les insulter d’imbéciles et d’idiots, elle se demandait quelques fois s'ils n’étaient justement pas plus malins qu’eux, puisque maintenant, la population mondiale ne se réduisait plus qu’à quelques personnes, peut être comptées sur les doigts d’une seule main.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Omega

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Alex Arnold
Fiche : Omega Ω, cela signifie la fin.
Âge : 19 ans
Arme fétiche : Un katana, et un couteau suisse.

Liens : A venir.

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Ven 4 Mai - 19:50


Ω

    Seule. Elle était donc bel et bien seule. Ainsi il était possible de survivre seul ? Il se mordilla la lèvre inférieure. De toutes façons, il y était obligé. Il y serait obligé, pour une durée indéterminée. Jusqu'à quand auraient-ils à survivre, comme cela ? Ah, non. Ce n'était pas le moment de se faire une mini-crise existentielle, se poser des questions sur l'Apocalypse et tout ça. Il haussa les épaules, avant de répondre à la question renvoyée de la demoiselle. La méfiance qu'il avait eu à son égard quelques instants auparavant avait déjà disparue. Il était un peu naïf, et n'avait pas assez l'habitude de la société pour se douter réellement plus que cela de la nature des gens. Que cela lui joue des tours, ou pas, ce n'était pas encore la question. Il découvrirait bien un jour ou l'autre ce que les êtres humains pouvaient bien faire à leurs égaux.

    Il reprit la parole d'une voix au ton assez peu élevé :

      « Je suis seul, aussi. Enfin, depuis... »


    Il se tut, un peu trop brutalement. Non, ce n'était pas vraiment le moment de placer dans la conversation que ses compagnons venaient d'être victimes des rôdeurs. Sa gorge se serra, et le dégoût le prit légèrement lorsque les images du massacre de ses voisins apparurent dans son esprit, par flash-back. Il grimaça légèrement, avant de reprendre en regardant ailleurs, évitant le regard de la jeune femme.

      « Et je sais pas trop ce que je fais ici... Les vivres, et puis... L'instinct ? »


    Il ponctua sa phrase d'un petit rire nerveux. Il s'autorisait une pointe d'humour... à moitié. Déjà, il n'avait jamais été très drôle. Enfin, du moins, pas volontairement. Après, c'était encore autre chose, cela. Et puis, il disait plus ou moins la vérité. Il était venu ici sans but précis à l'origine. Il y était allé... Au « feeling », pour tout dire. Sans trop réfléchir. Ou alors que très rapidement. Et voilà. Il releva la tête vers la jeune fille, se força à la regarder dans les yeux.

    Elle avait raison. Les yeux. C'était comme cela que l'on reconnaissait les vivants des morts. Ouais, parce que ces yeux bleus là, ces yeux fatigués qui lui faisaient face n'étaient pas vide. Ils étaient vivants. Cela était réconfortant, de remarquer cela. De constater, pour de vrai, que la vie était toujours là, bien présente. Qu'il y avait encore en ce monde des prunelles capables d'exprimer autre chose qu'un éternel besoin de chair, une éternelle soif de sang.

    Il soupira, la gorge sèche, ayant toujours du mal à assimiler tout cela. Il ne savait plus vraiment quoi dire. Qu'y avait-il de plus à dire ? Les deux survivants étaient simplement là, face à face. En face chacun d'une preuve que l'humanité persistait, tandis que dehors, un fléau pire que la mort les guettait d'un oeil malsain.


X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

“ I never thought I'd feel this.
Guilty and unbroken down inside.
Livin' with myself, nothing but lies. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Dim 6 Mai - 17:11

    Ce qui était notable, c’était que la compagnie humaine était bien trop distrayante. Qui disait distraction, disait aussi danger. Combien de morts avaient pu être évités si chaque personne était restée concentrée sur sa survie ? La réponse était aussi affolante que le nombre de cadavres vivants qui régnaient dans cette ville, ce pays, ce continent, ce monde. En réalité, la jeune femme avait en quelques sortes peur de la mort. Elle était effrayée à l’idée de finir comme tous ces pauvres gens qui avaient dû subir dans d’atroce souffrance leur fin. Elle ne voulait pas assister au carnage qui allait se dérouler devant ses yeux désespérés. Amy ne désirait pas mourir, bien qu’elle était légèrement dépressive, et surtout pas de cette façon. Cependant, cela l’inquiétait car une vie, dans cet univers dangereux tenait sur un fil. Ces choses-là, au-dehors, grouillaient partout. Elles ne reculaient devant rien, puisqu’elles-mêmes avaient défié la seule chose propre au commun des mortels qui étaient depuis tout temps leur réel fléau : la mort. Comment pouvait-on menacer quelque chose qui avait réussi à revenir du seul endroit qui ne laissait aucune porte de sortie ? Comment cela pouvait-il exister, par la même occasion ?

    Avant que la télévision ne soit brouillée, les médias avaient parlé d’un virus, provenant peut-être d’un attentat terroriste. Amy n’en croyait pas un mot. Depuis le onze Septembre, tout était de la faute des terroristes, mais rien ne pouvait provenir de l’erreur des chercheurs en mettant au point un nouveau vaccin ou autre chose dans le même genre. « Il aurait suffi qu’une goutte de ce vaccin se dissipe dans la nature pour la détruire entièrement. » Voilà ce qu’avait dit un auditeur à la radio, qui partageait le même avis que la jeune femme. Lui aussi était surement entrain d’errer comme tous les autres dans les environs, à la recherche de chair fraiche à se mettre sous la dent.

    Amy remarqua que le visage du jeune homme en face d’elle s’était soudainement assombri en parlant de sa présente solitude, qui, apparemment était récente. C’était ce que le début de sa phrase laissait entendre, bien qu’il ait tout de suite enchainé sur sa deuxième question, comme pour éviter ce sujet.

    Les vivres, l’instinct, Amy le comprenait. Quand bien même l’humanité avait péris, le peu d’êtres qu’il restait devaient se battre pour survivre. Même si cela était absurde et ne les mènerait nulle part. Elle hocha simplement la tête, un peu perdue dans ses pensées en songeant à tout ce que ce nouveau mode de vie les contraignait de faire. Comme tuer leurs proches, qui avait été une chose durement vécue par Amy. Les deux personnes furent sorties de leurs songes lorsqu’un bruit retentit tout près d’eux. Du verre, peut être bien une vitre, avait cassé. Ils étaient là.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Omega

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Alex Arnold
Fiche : Omega Ω, cela signifie la fin.
Âge : 19 ans
Arme fétiche : Un katana, et un couteau suisse.

Liens : A venir.

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Mar 8 Mai - 21:41


Ω

    Un silence s'était installé entre les deux jeunes gens. On aurait put croire que de rencontrer un survivant, quelqu'un à qui parler rendait les gens bavards. Que les flots de paroles retenus s'échappait. Mais c'était faux, pour la plupart des derniers représentants de l'humanité. Les mots n'étaient qu'un moyen d'expression futile. Les regards disaient déjà tout. Les regards désespérés, les regards déterminés, les regards meurtriers, les regards déjà morts. C'était comme cela que les êtres communiquaient.

    Omega fut coupé dans sa réflexion personnelle par un fracas, à quelques mètres d'eux. Il sursauta légèrement, crispant sa main sur son arme. Un long frisson le parcourut. C'était pas possible, de vivre et d'entretenir une conversation, vocale ou non avec quelqu'un d'autre ? Il se mordilla la lèvre, jetant un coup d'oeil inquiet à la jeune femme, tandis que de sombres grognements se faisaient déjà entendre.

    Les sens en alerte, il se mit sur la pointe des pieds pour observer par dessus les rayons les quelques ombres qui boitaient vers eux. Il étouffa un juron. Heureusement, les rôdeurs ne semblaient pas les avoir repéré avec précision, et s'avançait dans le magasin de manière hasardeuse.

    Il se courba légèrement, de manière à ne pas se faire voir des monstres. Il incita d'un signe de tête la demoiselle à en faire de même.

      « Il faut qu'on trouve un moyen de sortir de là. En vie. »


    Ils n'avaient pas le choix. Affronter cette troupe naissante pourrait s'avérer dangereux. Qui plus est, la jeune femme disposait d'une arme à feu qui attirait plus les rôdeurs par sa détonation qu'autre chose. Et lui, son arme de mêlé ne serait pas très efficace dans ce genre d'attaque. Il grimaça. La situation promettait d'être mauvaise.

    Il s'avança doucement dans le rayon, à pas de loup. Un pas de travers. Un bruit, un objet renversé et c'était tout le petit groupe et plus si affinité qui leur tombaient dessus. Autant éviter cela, hein. Alors minutieusement il guettait la situation, cherchant un moyen de se faire la malle, le plus rapidement et discrètement possible. La peur lui tiraillait le ventre, mais le désir et l'instinct de la survie étaient plus oppressant encore. Lui qui avait passé son temps à être dégoûté par la vie, y tenait soudainement énormément.

      « Il doit y avoir une sortie de secours ou quoi dans le fond du magasin... Tu connais les lieux ? »


    Sa voix n'était plus qu'un murmure, et il la questionnait surtout du regard. Les rôdeurs s'approchaient, il fallait agir vite.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

“ I never thought I'd feel this.
Guilty and unbroken down inside.
Livin' with myself, nothing but lies. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Jeu 10 Mai - 17:34

    Ce que la jeune femme avait appris, c’est qu’on ne sort pas indemne d’épreuves aussi marquantes que ce qu’elle avait vécu. Pendant un moment, elle refusait d’admettre que cela allait justement l’élever afin de la rendre plus forte qu’avant, car sur le moment, elle avait juste été détruite, déchirée, lasse de continuer un combat dont elle n’aurait jamais l’avantage. A quoi bon se battre contre quelque chose de plus fort que soi ? Plusieurs elle avait demandé intérieurement à ne plus se réveiller. A quoi cela allait-il servir ? Pour vivre les mêmes journées abominables, être en proie à ses démons, et les laisser s’installer et prendre le contrôle de sa conscience afin de faire taire sa raison. Amy en avait marre.

    Elle en voulait à la Terre entière. Mais surtout aux zombies, à ce virus en question évidement. C’est cela qui a emporté la chair de sa chair, sa mère, qu’elle a dû abattre de ses propres mains par légitime défense, bien que pendant une fraction de seconde, elle se voyait tendre les bras à ce fléau pour la rejoindre. Sans sa mère, qui l’avait soutenu et chéri durant dix-huit années, la jeune femme n’était plus rien. Elle se réduisait à l’état de cendre. Au jour d’aujourd’hui, elle savait bien qu’elle n’avait plus aucune raison d’avancer, d’affronter encore et encore ces journées morbides. Elle ne savait même pas pourquoi elle s’efforçait de le faire d’ailleurs. Mais bizarrement, pour la toute première fois de sa vie, elle se sentait vivre. Le danger était quelque chose de totalement malsain, car il donnait au corps une dose d’adrénaline assez importante pour en être accro. Amy ne vivait que grâce à cela. A ses drogues personnels, plutôt originales : la faim et l’adrénaline. Les deux pouvaient avoir des conséquences sur sa vie, et la mener à la mort.

    Comme pour répondre à ses besoins d’action, elle comprit rapidement à l’instar de son interlocuteur que leur vie était en danger dès à présent. Les zombies rentrèrent un par un par la vitrine brisée et remplissaient doucement mais surement le magasin où les deux jeunes se trouvaient. Plus ils allaient mettre de temps à réfléchir, plus ils allaient se sentir piégés. Ils s’abaissèrent dans le rayon afin de se faire petit à l’arrivée des zombies. Elle ne pouvait s’empêcher de se demander si ce qu’ils s’apprêtait à vivre était réel. Cette situation ne lui était jamais arrivée, car elle avait toujours veillé à faire au plus vite dans un endroit assez peuplé comme celui-ci. Amy s’imaginait donc le plan du magasin dans la tête. Elle savait qu’à l’arrière, en tournant à droite, il y avait une porte de sortie de secours. En parlant plus avec ses gestes que ses lèvres, elle murmura à demi-mot :

    « - Tout droit, à droite. »

    C’est ainsi qu’ils se mirent à marcher doucement afin de faire le moins de bruit possible, en essayant de presser le pas quand même. Ils arrivaient au fond du rayon. Amy pencha la tête, et vu quatre ou cinq zombies se diriger dans leur direction en trainant des pieds. Il ne fallait évidemment pas se fier à leur lenteur, car ils arriveraient assez rapidement à leur position. Amy fit signe au jeune homme de la rejoindre, et elle essayait, comme lui, de se faire la plus discrète possible pour gagner la sortie de secours. Il restait à se faufiler dans le rayon pour rejoindre la porte, si les zombies leur laissaient le temps…

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Omega

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Alex Arnold
Fiche : Omega Ω, cela signifie la fin.
Âge : 19 ans
Arme fétiche : Un katana, et un couteau suisse.

Liens : A venir.

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Jeu 17 Mai - 21:31


Ω

    Il fallait agir vite. Son coeur s'agitait, ses sens palpitaient. La vue. Ces monstres qui s'agitait. L'odorat. La chair en putréfaction. L'ouïe. Leurs grognements sinistres.

    Elle avait indiqué la sortie. Omega avait dirigé son regard sur leur seule issus. Leur seul moyen de survivre. Ils arrivaient finalement au bout d'un rayon. Ils y étaient presque. Plus qu'un à traverser. L'adrénaline était là, donnant encore la force à l'adolescent d'avancer discrètement. Mais de toutes façon une petite troupe de rôdeurs les avaient déjà repérés. C'était une course contre la montre, à présent. Une course contre la mort, qui les poursuivait la gueule béante et le regard vide et pourtant affamé.

    Mais un des monstres gagnait trop de terrain. Presque derrière eux, avançant plus rapidement que les autres. Poussant un juron, Omega s'arrêta, pour saisir le premier objet qu'il trouva sur l'un des rayons. Une conserve de pâté pour animaux, poussiéreuse. Il ne se posa pas de question et visa de toutes ses forces dans la tête du monstre.

    Ce dernier fut touché, au torse, mais pas abattu. Il fit un pas en arrière, légèrement assommé, et surtout ralenti. Le jeune garçon se précipita vers la jeune femme qui l'avait devancé. L'agitation était de plus en plus palpable dans le magasin, et pris d'une montée incroyable d'adrénaline, il lui saisit le bras pour se mettre à courir et l'entraîner avec elle pour les quelques mètres qui les séparaient de la sortie de secours. Il n'y avait plus à être discrets, les quelques rôdeurs qui les avait suivit avaient attirés les autres, qui les avaient également repérés.

      « Faut vraiment bouger. »


    Sa voix était pressante, stressée. La panique. Il avait l'impression que son coeur allait finir par s'arrêter, tellement ses battements étaient violents. Ils étaient arrivés devant la porte. Leur issus.

    Omega poussa la vieille porte rouillée, avec difficulté. Derrière, des grognements se faisaient pressant tandis qu'il bataillait avec la porte trop lourde. Poussant un juron, il fit passer la jeune femme, pendant qu'il en était encore temps. Puis, se retournant une dernière fois vers les rôdeurs, beaucoup trop proches, et ferma la porte comme il le pouvait.

    L'air frais de l’extérieur frappa son visage, et le dos plaqué contre la lourde porte il s'autorisa un soupir de soulagement. Il savait très bien que cette porte ne tiendrait pas éternellement et qu'ils devraient fuir de nouveau, rapidement...

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

“ I never thought I'd feel this.
Guilty and unbroken down inside.
Livin' with myself, nothing but lies. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Zeppelin

avatar



Messages : 75
Date d'inscription : 28/04/2012

Ft : Kaya Scodelario
Fiche : Scars remind that the past is real
Âge : 19
Arme fétiche : Un revolver, celui de sa mère.

Liens : Père, encore inconnu d'Amy

MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   Lun 28 Mai - 15:02

    Et si Amy était en ce moment en train de vivre son dernier jour ? Si les zombies les rattrapaient, et les déchiraient en morceaux ? Cela serait fort regrettable mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que la douleur de vivre dans un monde que l’on hait disparaîtrait à tout jamais. La jeune femme trouvait déjà à l’être humain tous les défauts possibles, mais alors aux zombies, il ne fallait même pas en parler. D’une nature poussée à la misanthropie, Amy ressentait bien plus de haine face aux morts-vivants qui aujourd’hui, dominait la planète. En même temps, comment pouvait-on les aimer ? Partout où ils passaient, ils amenaient avec eux le désespoir, le nihilisme, en rappelant à chaque être humain à quel point leur vie était vaine. La mélancolie, un état d’âme qui était propre à la jeune femme était devenu quelque chose de totalement normale en ce monde à présent, à l’inverse de la joie ou du bonheur qui avait quitté l’esprit de chacun. La gaieté était maintenant une utopie. Le seul « bon côté », c’était d’analyser à quel point une parole, un clignement des yeux, une respiration pouvait remonter le moral d’une femme esseulée depuis des lustres.

    Elle avançait rapidement, tentant de gagner la sortie au plus vite car chaque minute était comptée dès à présent. Elle jetait un bref coup d’œil derrière elle afin de vérifier si le jeune homme la suivait, et vu qu’il était tracé de près par un zombie, dans lequel il tira une balle dans le torse, ce qui ne l’acheva pas. Il prit ses jambes à son cou et empoigna la jeune femme. En temps normal, elle aurait sans doute réagit avec surprise, mais là, son cerveau ne songeait qu’à la survie. Ainsi, ils se mirent tous deux à courir vers leur seule issue, une porte à double battants qu’ils leur faisaient face. Ils l’ouvrirent, la referma aussi tôt alors que les zombies se précipitaient dessus. Ils étaient dehors, le soleil tapait sur leurs têtes, tandis que sa chaleur se faisait présente. Amy repéra quelques rodeurs qui trainaient dans le coin, commençant à s’approcher vers eux à l’entente du vacarme que faisaient les autres derrière la porte avec leurs mains, ou alors peut être qu’ils étaient tout simplement guider par leur odorat, elle ne savait trop et s’en fichait. Ce qu’elle voyait, c’était qu’ils avançaient vers eux, menaçant.

    « - Ecoute, on devrait très rapidement dégager toi et moi, ils sont nombreux derrière la porte, et vont surement se ramener d’ici quelques minutes. Très contente d’avoir fait ta connaissance, dit-elle d’un ton pressé. »

    Son dos se détacha de la porte qu’il tenait fermé, et la jeune femme se mit à courir, son arme à la main. Elle ne savait ce qu’il allait advenir de ce jeune homme mais elle ne lui espérait en aucun cas la mort. Pour la première fois qu’elle avait croisé un humain, elle lui souhaitait tout le bien qui pouvait lui arriver.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X


    YOU'RE A ROCK'N'ROLL SUICIDE
    My shadow's the only one that walks beside me, my shallow heart's the
    only thing that's beating, sometimes I wish someone out there will find
    me... Til then I walk alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: "Things are better if I stay." {Amy/Omega}   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Things are better if I stay." {Amy/Omega}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouriture omega one
» hesitations entre omega et tag heuer
» Omega Aqua Terra ou IWC Mark XVI
» News : Omega Seamaster Aqua Terra Calendrier Annuel
» Réparation vieille Omega

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Nashville :: The Mall-