Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 Hope • “ Just close yours eyes, the sun is going down... ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hope

avatar



Messages : 49
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Amanda Seyfried
Fiche : Tout sur moi..
Âge : 27 ans
Arme fétiche : Un arc plutôt multifonction ainsi qu'une machette et divers poignards, au cas où.

Liens : J-J • Ami.
Quincy • Petite soeur adoptive.
Rafael • Complice, jeu.

MessageSujet: Hope • “ Just close yours eyes, the sun is going down... ”   Mer 18 Avr - 18:40

    “ Hope ”
    “ S'il on a plus l'espoir, pourquoi continuer ? ”
    Célébrité de l'avatar : Amanda Seyfried

      Prénom : Amber
      Nom : Johnson
      Âge : 27 ans
      Sexe :
      Clan ou Solo : Clan de Hope
      Spécificité physique : Un collier en forme de "T" qui la suit partout où elle va.


    “ Caractère ”
    Ah... Amber. Cette fille est un peu spéciale, enfin, il est certain qu'auparavant elle parraissait beaucoup plus spéciale qu'elle ne le semble à présent, mais je ne pense pas qu'elle ait réellement changé.

    Déjà, ce qu'on peut dire avant tout, c'est qu'elle est... était... est moins assez renfermée. Menteuse du moins. Elle dira rarement ce qu'elle pense si la concerne elle, personnellement, au fond de son âme, si il s'agit de ses sentiments, ses souvenirs, ses envies, elle cachera tout derrière un masque. Alors que si il s'agit de protéger quelqu'un, ou de prendre une décision, elle n'hésitera pas à faire au mieux pour les autres. C'est sans doute ce qui fait d'elle une bonne chef. L'espèce d'instinct d'héroïne un peu débile mais qui pour l'instant ne l'a pas tué. Touchons du bois hein !

    C'est amusant comme tous les rescapés évitent de parler constamment du passé, mais ça leur arrive de parler d'un coup, tous, de leurs souvenirs, autour d'un feu ou d'un bon repas - ce qui s'avère assez rare - hé bien ne soyez pas surpris, Hope ne fait pas exception. Elle évite de parler d'elle, mais évoquer le passer lui arrive. Elle est humaine après tout.

    Si on doit lui associer un tic de langage ou physique hé bien... Ce serait assez difficile, parce qu'elle en a des tas. Peut-être un certain relent du passé qui la pousse à insulter tout ce qui la contrarie. Peut-être bien. Ou celui de fixer les gens sans sourciller comme pour lire dans leurs âmes, totalement silencieuse, ce qui met particulièrement mal à l'aise.

    Tout cela pourrait parfaitement qualifié Amber, mais après tout, ce qui lui correspond le mieux, c'est bien son surnom "Hope" car l'espoir, malgré tout, elle ne le perd pas. Pas pour le moment en tout cas, elle se force à y croire pour que les autres la suivent.

    “ Histoire ; Avant l'infection ”
    “ Avant ”, ça parait simple, comme ça, naturellement, juste... Comme ça. Mais maintenant, c'est devenu compliqué.

    Avant, Hope était Amber Johnson, enfant, puis adolescente, puis jeune adulte, toujours aussi intenable, et plus encore lorsque son caractère évoluait. Jusqu'à ce qu'elle devienne officiellement adulte. Ce qui eut étrangement l'effet de la calmer radicalement.

    Déjà toute petite, Amber était clairement chiante. Elle criait, faisait des caprices à la chaîne à ses parents, même pas pourrie gâtée, juste pourrie, à vrai dire. Ses parents refusaient tout, enfin, surtout son père. Et, inévitablement lorsque son adolescence débuta elle se rebella contre toute sa famille, la société, le monde. C'était le genre de personne à être persuadée que quoique vous disiez, vous seriez toujours contre elle. Peut-être qu'elle ne ressentait qu'une intense solitude, provoqué par le rejet des divers membres de sa famille, les uns après les autres et puis de ses amis, et puis de tout l'ensemble scolaire et puis... Et puis, peut-être qu'elle était juste une garce. C'est possible aussi, après tout. Je pense qu'on a à présent prouvé que tout était possible.

    Toujours fut-il qu'à peine eut-elle eut quatorze ans que son père en pris réellement marre. Effectivement, il l'obligea à entrer dans une école quasi militaire. Entre le scoutisme et l'école militaire même. Presque un camp de survie. Autant dire quelque chose qui calmerait radicalement les ardeurs de la jeune adolescente qui n'en faisait qu'à sa tête. Inutile de dire que cela tourna mal dès les premiers jours. Tenter une fugue fut une très mauvaise idée, et les conséquences de sa décision totalement puérile l'entraînèrent à ne pas recommencer. Alors elle finit par accepter son sort. Elle travailla même au changement de sa propre personnalité. Survie en forêt, c'était ce à quoi elle était le plus préparée, le plus douée. Reconnaître les baies qu'il fallait, faire attention à celle qui étaient empoisonnées, vivre en coopération avec d'autres. Mais surtout, elle fut vite imbattable sur les exercices physiques. Rapidité, réaction immédiate, précision. Si elle n'était pas particulièrement force, elle jouait sur son agilité et le silence dont elle pouvait faire preuve. Pas particulièrement bonne au tir aux armes à feu, elle trouva cependant une réelle affinité avec le tir à l'arc. Au point que...

    Au point que lorsqu'elle sortit du camp, son père eut l'impression de ne pas la reconnaître. Elle était devenue une jeune femme motivée à presque tout. Après quatre ans de « camp », elle était devenue une force de caractère. Déterminée et rayonnante dans ses obsessions, elle décida de continuer le tir à l'arc. Son père devint vite son mentor, son entraîneur, et vite elle grimpa dans les championnats, jusqu'à devenir la championne nationale. A vrai dire, elle était en train de s'entraîner bien loin de sa famille depuis presque quatre mois lorsque l'infection se déclencha. Autant dire qu'elle est mitigée. Elle déteste ce qui l'a poussée à s'éloigner de sa famille, ce qui l'a empêché de la protéger, tout comme elle est fière de son choix qui l'a conduite à pouvoir survivre si longtemps. Il faut dire qu'avec une bonne quantités de flèches et un ou deux arc en rab', en stock, elle se sent parée à tout.

    “ Histoire ; Après l'infection ”
    “ Après ”, c'est quoi ça ? Non. Pour moi ça n'a pas de sens. Non, pour moi c'est juste une phase.

    Dès que la rumeur de l'infection s'est propagée à travers l'état, touchant même les journaux dans la cabane dans un bois qu'elle lisait tous les matins pour se tenir au courant des informations pour ne pas se couper du monde, et qu'elle en a eu connaissance, Amber s'est hâtée de revenir près de sa famille. Mais l'infection avait déjà bien avancée, et elle eu beaucoup de mal à rentrer. La panique des gens, la traversée de Nashville, et puis jusqu'à Memphis, pour arriver enfin à Atoka, sa ville natale. Entre tout ce temps, elle avait déjà dû échapper à des rôdeurs, entre tout ce temps, elle avait déjà rencontré Quincy, ou plutôt Carolina et entre tout ce temps elle était devenue Hope. Autant dire que sa vie semblait avoir changée du tout au tout, y comprit son identité. Elle devenait plus douce, sans doute grâce à la présence de Quincy près d'elle.

    Malgré tout, il faut dire ce qui est, et lorsque Hope réussit à rentrer chez elle, qu'elle vit les rues dévastées, qu'elle vit la maison vite – mis à part le chat obèse de son frère qui s'était fait à moitié bouffer par un rôdeur gourmand – et elle ne trouva rien. Rien d'autre que des tas de vielles photos. Alors dans un élan sentimental qui lui correspondait vraiment de loin, elle avait attrapé quelques fringues à elle, un collier à sa mère, la guitare acoustique ainsi que la montre de son père et une photo de la famille, une photo où elle n'apparaissait pas. Mais passons sur ce détail...

    Suite à ce passage qui – bien qu'elle le nie en bloc – l'a totalement endurcie et changée, le Clan de Hope a vu le jour. Contrairement à certain, son but n'était pas de tuer un maximum de rôdeurs, comme en se plaçant sur un toit et à jouer les snipers, non, le plan c'était pas ça, c'était de partir. D'errer, de trouver un point où vouloir fuir, aller, vivre, continuer, espérer. Et c'est là qu'est né la "légende" de Greeneville. Le but était devenu de conquérir la ville. Ou du moins d'espérer y trouver de l'aide ou quoi que ce soit qui aurait fait survivre cet espoir de vie. Et cinq mois après le début de l'infection, quatre après avoir rencontré Quincy, les deux jeunes femmes ont rencontré J-J. L'homme leur sauva la vie plus d'une fois, cependant, jamais il ne demanda à ce qu'elles soient reconnaissantes, il trouvait sans doute ça naturel. C'était un peu comme si ils avaient recréé leur famille, et qu'ils subsistaient ensemble de cette façon. En tout cas ils essayaient de leur mieux, et pour le moment ça marchait plutôt bien.

    Pour une raison inconnue... A vrai dire non, pour trouver une radio et dans l'espoir encore de trouver vivres et aide, Hope partie en expédition seule à Memphis, le groupe était resté assez près de la ville et gardait deux voitures, ou plutôt une camionnette et une 4x4. Mais là n'est pas la question. C'est à ce moment-ci qu'elle évita la mort – et rencontra par la même occasion – le jeune Rafael. Caractériel et surtout orgueilleux au possible, il n'a cessé de dire que cela n'était pas utile. De là est né une amitié ou plutôt une complicité, un jeu entre les deux jeunes gens, qui, malgré leurs diverses disputes, n'ont pas cessé de s'entraider souvent d'une façon détournée et rarement directe.

    Ainsi, le petit groupe errant toujours dans les alentours de Memphis, presque à cours d'essence tente de subsister aux attaques et surtout de garder l'espoir en la vie, en la victoire de celle-ci face à la mort.

    A vrai dire, ce n'est pas tout. Il y a un petit rituel dans le groupe, auquel tous les membres se prêtent maintenant – même Rafael après de nombreuses réticences ! – et laissez moi vous l'expliquer. Tous les soirs, lorsque le calme le permet, ils se retrouvent tous autour de la radio d'urgence qu'à dégoté Hope. Et depuis la première fois qu'elle a diffusé sa voix, c'est un peu comme si elle tenait une émission. Toujours dans les mêmes horaires, elle commence par jouer un morceau de sa guitare auquel tous les membres prennent part en chanson, dont les paroles de leur invention varient entre le comique et le tragique parfois... Puis une fois cela terminé, elle raconte leur journée, passant parfois certains passages qui n'ont pas à être racontés puis elle donne des conseils, des lieux où il est possible de retrouver leurs expéditions. Elle sait que cela est risquée, mais jamais elle ne donnerait les coordonnées de leur camp du moment, après tout le plus important pour Hope est de réussir à maintenir en sécurité les gens qui l'accompagnent. Et enfin elle repète toujours la même phrase de fermeture, en espérant que ses auditeurs soient nombreux, et qu'ils finissent par les trouver, pour les rallier à sa cause. Mais elle pense que beaucoup auront l'intelligence de trouver une radio de police, ou même de communiquer par talkies-walkies où les ondes réussissent aussi parfois à passer. Et que les gens la suivent, pas pour devenir une célébrité, oh non, mais pour s'unir contre ce fléau qui menace de les dévorer chaque jour un peu plus.

    « N'oubliez pas que nous pouvons vivre, que nous continuerons à y arriver. Gardez espoir en la vie. C'était Hope, à demain. »
    “ Le Hors Rp ! ”


      Âge : 18 ans
      Expérience de rp : Oula... Un bail.
      Avis sur le forum : Je suis fière *µ*
      Code : :zombie4: [validé] :zombie4:



X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

∞ Le début de l'apocalypse. Personne n'y a cru. Quand on t'annonce que tu vas te faire bouffer par un monstre qui a pu être un de tes ex, tu dis pas « Cool ! j'attendais ça depuis toujours ! » Non. Tu flippes. Tu nies. Après vient l'acceptation. Mais il ne faut pas qu'elle soit une résignation. Il faut qu'elle devienne ta motivation, pour te pousser à exister, pas juste à survivre. Un coup de pied au cul, en somme.
Hope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hope • “ Just close yours eyes, the sun is going down... ”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lakota Blue Eyes, Pouliche Tovero Dun
» Wolf-Eyes night hunter
» Le départ de Hope.
» Red eyes devil
» R2 VS R5 sur une WOLF EYES NIGHT HUNTER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Inscriptions :: Inscriptions validées :: Clan de Hope-