Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 Omega Ω Je n'suis pas solitaire... J'aime juste pas les gens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Omega

avatar



Messages : 46
Date d'inscription : 18/04/2012

Ft : Alex Arnold
Fiche : Omega Ω, cela signifie la fin.
Âge : 19 ans
Arme fétiche : Un katana, et un couteau suisse.

Liens : A venir.

MessageSujet: Omega Ω Je n'suis pas solitaire... J'aime juste pas les gens.    Mer 18 Avr - 18:10

    “ Omega Ω ”
    “ La vie est un jeu, tout est question de stratégie. ”
    Célébrité de l'avatar : Alexander Arnold

      Prénom : Jeremiah
      Nom : Oliver
      Âge : 19 ans
      Sexe : Masculin
      Clan ou Solo : Solo, pour le moment.
      Spécificité physique : Un signe Oméga : Ω sur le creux du poignet gauche.


    “ Caractère ”

    Le meilleur mot pour décrire Jeremiah, est asocial. Il a toujours été ce garçon au fond de la cour qui reste tout seul, assis sur un banc avec un livre ou une bande dessinée entre les mains. Il n'a jamais réussi à s'intégrer, ou plutôt n'a jamais essayé. Il se sent bien dans son monde. Son monde, bercé par de nombreuse créatures imaginaires. Fanatique de jeux vidéos, livres fantastiques, d'horreur, bande dessinée, films de science-fiction, horreur, séries,... Il constitue son monde, et nourrit sa vie de tout cela. Il semble toujours déconnecté, et même lorsqu'il est en société, il lui arrive d'avoir des moments de vides, de blancs où il semble ailleurs. Mais dans le fond il est plutôt sympathique, bien que maladroit avec les autres. Il a développé un esprit tactique et une vision différente des choses, et analyse chaque situation avec réflexion. Qui a dit que les jeux vidéos ne servaient à rien ?
    Il a de mauvaises habitudes, comme celle de ne jamais regarder les personnes en face de lui dans les yeux, fixant ses pieds, ses mèches lui masquant le regard. Il se ronge aussi souvent les ongles, et s'ébouriffe les cheveux dès qu'il est nerveux, frottant son crâne avec plus ou moins d'intensité en fonction de la situation. Parce que oui, il est plutôt nerveux, dans le monde réel plus ou moins. Car, en effet, il a également du mal à différencier le vrai monde du sien, de celui de ses livres et jeux... Encore plus avec tous ces évènements, cette intrusion de paranormal dans sa vie...

    “ Histoire ; Avant l'infection ”



    “ Jeremiah, je m'inquiète, sérieusement pour toi... Tu es toujours sur tes jeux, tu ne sors pas, tu n'as pas d'amis... ”


    L'adolescent brun ne l'écoutait déjà plus. Il avait le droit à ce genre de conversation presque tous les soirs. Il baissa la tête dans un soupir, n'ayant pas la tête à se défendre plus pour ce soir. Fils unique d'une mère ayant eu un enfant trop tôt, forcément, elle lui faisait les reproches légitimes d'une femme ayant vu son adolescence gâchée. Lui, il avait le droit à sa jeunesse. Lui, il avait tout cela encore devant lui, et il le passait dans sa chambre. La jeune femme brune poussa un profond soupir, le fixant avec insistance tandis qu'il quittait la table sans un mot.

    Ω

    Le bruit de la détonation résonna dans ses oreilles. L'espèce de monstre s'écroula au sol, sans vie, la tête explosée. Il avança doucement, tandis que déjà trois autres êtres pleins de sang s'approchaient de lui d'un air menaçant. Il jura, et les asséna de trois balles comme leur défunt compère. Il avait plus de munitions. Et mer.... Il soupira, reculant pour se réfugier. Mais déjà, un autre arrivait, plus rapide que les autres. Il lui sauta dessus.

    “ GAME OVER ”

    Il jura, en lançant sa manette au sol. Basculant sa tête en arrière, il soupira profondément, fixant le plafond sans aucune détermination. Son réveil projetait l'heure sur la surface crème au dessus de sa tête. 4 a.m. Et il ne dormait pas. Il haussa les épaules et récupéra sa manette au sol. Il n'irait pas au lycée demain. Ce n'était pas si grave, si ? Il avait des morts-vivants sur lesquels se venger.

    Ω



    “ Jeremiah ? ”


    Il releva la tête, quittant à contre-coeur la lecture de son roman. Une jeune femme le fixait avec inquiétude. Qui était-elle ? Elle soupira, posa une main sur son épaule d'un air compatissant, et lui fit un signe de tête de la suivre. Sans rien dire, il se leva, et son livre entre ses doigts, et les yeux rivés au sol, il la suivit dans les couloirs du lycée, pour s'arrêter devant le bureau du directeur. Là, elle lui intima de s'asseoir sur un des sièges et le laissa seul. Qu'est-ce qu'on lui reprochait encore ? Ses absences ? Tiens donc... Pourtant cela faisait une semaine complète qu'il venait en cours, pas de quoi se plaindre.

    C'est alors qu'il vit émerger du bureau une grande femme au visage familier. Sa tante ? Il l'observa en haussant un sourcil, tandis qu'elle s'approchait de lui d'un pas tremblant.

    “ Ta mère a eut un accident. ”


    Quoi ? Qu'est-ce que cela voulait dire ? Il fronça les sourcils, se levant sans un mot.

    Ω


    Cela sentait le désinfectant. Il y avait des gens étranges. Des gens tristes. Des gens blessés. Des gens qui attendaient. D'autres qui s'agitaient. Trop de gens. Des médecins hypocrites. De la famille aux regards trop pesants. Il détestait cela. Ahhh, ce qu'il aurait donné pour être chez lui, tranquillement. Il n'était pas sans coeur. Il avait de la peine pour sa mère. Il était réellement attristé de la savoir dans un état grave, là, derrière une de ses portes. Il ne voulait pas voir un de ses types en blouse blanche leur annoncer que tout était finit. En plus, juin venait juste de débuter, et il commençait déjà à faire chaud... Tous les facteurs étaient combiné pour rester chez soi, enfermé, vraiment.



    “ Histoire ; Après l'infection ”




    Ω

    Habituellement, il ne regardait jamais la télé. Mais là, cela faisait comme un fond sonore. Depuis une semaine que sa mère était à l'hôpital, dans un état plus ou moins stable, il n'avait pas quitté sa maison. Reclus ainsi chez lui, il n'avait plus aucune notion des heures, des jours... Là, alors qu'il grignotait en pleins milieu de l'après-midi, la télévision vint interpeller ses petites oreilles. La caméra était une vision d'hélicoptère de l'hôpital de Nashville. Celui même où sa mère se trouvait. Il lâcha sa nourriture lorsqu'il entendit la voix du présentateur baragouiner quelque chose à propos d'une maladie, d'un virus fulgurant, d'une agitation incontrôlable à l'hôpital. Des morts. Au vu du bandeau défilants, cela ferait trois jours que cela durerait. Il haussa un sourcil. Qu'est-ce que c'était que ce bordel encore ?

    Ω

    Il sauta sur son lit, et attrapa son katana exposé sur l'étagère le surplombant. son coeur battait à toute vitesse. Bon sang, cela arrivait vraiment, ce genre de situation. Il entendait derrière la porte fermée à double tour l'espèce de monstre s'acharner sur le bois. Jurant dans sa barbe, il sortit l'arme heureusement réelle de son étui, et glissa dans sa poche son couteau suisse. Il prit une profonde inspiration, et ouvrit la porte dans un mouvement brusque, tandis que la créature prise par surprise s'écroula au sol. Poussant un grognement de rage, et de peur, Jeremiah asséna le monstre qui était anciennement sa tante d'un coup de katana dans la tête, laissant se déverser sur son sol un sang brun épais.

    Ω

    Il resta enfermé plusieurs semaines chez lui. L’électricité avait lâchée, et seule sa radio à pile l'informait avec peine des évènements. La panique était semée, rapidement, dehors. faire l’ermite ne le gênait pas vraiment... C'était même presque une faculté qu'il avait acquise au fil des ans. Puis, la radio cessa de fonctionner. De toutes façons, les ordres ne tournaient déjà plus, et ce n'était plus qu'un vrombissement sourd qui s'échappait des enceintes. Il n'avait plus de quoi manger et boire en stock. Il avait sût se faire discret, ainsi, ceux qu'il avait nommé très originalement "zombie", comme le cinéma l'avait fait des années avant, avait rarement tenté de se confronter à sa porte. Mais il les voyait, se balader dans les rues fantômes. Il avait également perçu quelques rares humains. Puis c'était dit que le quartier était mort... Mort ? Non. La fenêtre de ce vieux irlandais du bout de la rue laissait apparaître une lueur faible à travers les volets, et il le remarqua un soir, la faim au ventre et le désespoir dans les yeux.

    Ω

    “ Sale gosse. T'as faillit mourir là, et nous entraîner avec toi ! Tu réfléchis pas avant d'agir ? Courir comme ça, et tambouriner sur la porte ? T'as bien de la chance que les rôdeurs par ici soient un peu long à la détente... ”


    Il soupira, écoutant la tête baissé le sermon teinté d'un vieil accent de son voisin. Son fils hochait la tête, appuyant les propos de son père de petites acclamations. Il aurait préféré que les seuls survivants de son quartier ne soit pas ses deux là. Il leur tournait le dos, murmurant un discret "Je suis désolé."




    Ω

    C'était trop "beau" pour durer. Ils s'en sortaient trop bien, à trois, là. Il avait réussis à survivre près d'un an. Un an, avec ces saletés de rôdeurs, dehors. et eux, ils avaient survécus avec deux fusils de chasse, un revolver, et un katana. Mais voilà. Un jour, à une date inconnu car le temps n'était plus qu'une notion vague, cela bascula.

    Il vit le visage de O'Malley, père, se décomposer. Le vieil homme chuta au sol, la jambe tirée par un rôdeur. Son fils était déjà loin devant, ne vit pas son père en train de se faire happer par le monstre. Omega essaya de dégager le mort-vivant, mais c'était trop tard. Déjà sa mâchoire se refermait sur le bras de l'irlandais. Le jeune homme tua le monstre tout de même, tandis que son compagnon agonisait. Ce dernier lui tendit son arme, le regard suppliant. Omega hocha la tête, et saisit l'arme pour viser le crâne de son sauveur, et appuya sur la détente, qui laissa échapper une détonation sourde. C'était la dernière balle du chargement.

    Ω

    Le bruit du coup de feu avait résonné dans tout le quartier. O'Malley fils, et lui, Omega, avaient réussis à se renfermer dans leur refuge, mais déjà, leur porte se voyait tambouriner par une petite bande de rôdeurs affamés.

    “ On s'en est toujours sortit jusque là... C'est finit j'crois. T'as gaspillé notre dernière balle dans la tête de mon paternel.

    - Tu peux lâcher l'affaire si tu veux. Moi, je reste. Je veux pas me faire bouffer par ces trucs, et en devenir un. Si c'est ce que tu veux, vas-y. ”


    Et c'est à ce moment là que la porte céda. A ce moment où O'Malley était juste devant. Ce qui sauva Omega, c'était certainement le fait que les monstres étaient trop occupés à dévorer l'homme, pour le remarquer lui, s'échappant par la porte du garage, et saisir les clefs du vieux 4x4 de l'Irlandais. Il ouvrit d'un coup de pied le portail, et s'enfuit, du mieux qu'il pouvait, alors qu'il n'avait même jamais réussis à obtenir son permis. Qui le contrôlerait après tout ? Ah... Ainsi il était seul à présent.




    Ω

    “ Le Hors Rp ! ”


      Âge : 17 ans, et presque 11 mois.
      Expérience de rp : Pfouah, j'en fais depuis... Depuis... 6 ans ? *meurs*
      Avis sur le forum : Il gère.\o>
      Code : Ahah...



X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

“ I never thought I'd feel this.
Guilty and unbroken down inside.
Livin' with myself, nothing but lies. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Omega Ω Je n'suis pas solitaire... J'aime juste pas les gens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Husk, husky x akita inu (m) je suis joueur et j'aime les ballades REF (83) ADOPTE
» TRISTAN BA/Husky 7 ans REF je suis affectueux et j'aime les balades (03) ADOPTE
» Le caméléon, un animal solitaire?
» Je suis le King du bling bling, le boss quoi !
» Coco, je suis un bichon de 5 mois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Inscriptions :: Inscriptions validées :: En solo-