Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 Mackeny "Blanche" Forbs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mackeny "Blanche" Forbs

avatar



Messages : 1
Date d'inscription : 26/04/2013

Ft : Alisson Green
Fiche : Ma Fiche.
Âge : 19 ans.
Arme fétiche : - 2 Glock 17 ( Chargée ),
- 2 Couteaux de cuisine,
- Des munitions.


MessageSujet: Mackeny "Blanche" Forbs.   Sam 27 Avr - 9:35

    “ Mackeny « Blanche » Forbs ”
    “ Si tu es un mort-vivant, je te tue. Si tu es un survivant, je te tue aussi par précaution. ”
    Célébrité de l'avatar : Alisson Green. ( Certes, elle n'est pas très connue, et quand on regarde ses photos sur google image, elle ne fait pas penser à une célébrité, mais elle fait partie du groupe Millionaires. )

      Prénom : Mackeny « Blanche ».
      Nom : Forbs.
      Âge : 19 ans.
      Sexe : Féminin.
      Clan ou Solo : Solo.
      Spécificité physique : Un tatouage en forme d'étoile à l'intérieur de la cuisse gauche.


    “ Caractère ”


    Les habitudes de Mackeny sont les mêmes qu'une jeune fille de 19 ans. Chaque jour, elle allait au lycée, allait voir ses amies, avait un petit ami rugbyman.. Avant d'aller au lycée, elle se maquillait, se faisait belle pour son amour, etc. C'est une fille vraiment gentille et généreuse, mais tout cela a changé lorsque son petit ami fut touché par ce virus, qui le transforma en zombie. Mackeny a dû le tuer de sa propre main, la faisant sombrer dans une solitude, un sadisme et une violence extrême qui est plutôt un atout contre ses satanés zombies ! Dû à ce changement en elle, elle n'hésite pas une seconde à tuer de sang froid les zombies s'opposant à elle, mais dans une forte discrétion pour ne pas faire rappliquer d'autres rôdeurs. Elle a sût ce forger un mental d'acier et aucune pitié pour se battre de toutes ses forces contre les zombies pour sa survie et celle des autres survivants.Mackeny n'a pas de TIC, mais des TOC (Trouble Obsessionnels Compulsifs), qui peut aussi se faire voir comme l'une de ses plus grandes phobies. Et bien, en fait, Mackeny a très peur de rester dans le noir alors qu'elle est seule (si une personne est avec elle, alors il n'y a aucun problème.). Dans le passé, elle avait également très peur d'être seule dans un lieu assez restreint ou non, mais suite à l'invasion de zombies, elle a réussi à battre cette peur qui ne lui fait plus rien ressentir.
    Les goûts de Mackeny sont assez variés. Elle aime beaucoup le noir et les couleurs très voyantes (mais comme les zombies sont présents, elle fait en sorte de ne pas mettre de couleur tape à l'oeil), elle aime beaucoup la nourriture française et chinoise, elle adore danser, etc. Mais ce qu'il peut être assez bizarres dans ses goûts, c'est qu'elle préfère s'amuser avec des armes à feu ou armes blanches au lieu de traîner en ville avec ses amies, mais elle se gardait tout de même du temps pour eux ! La jeune fille a aussi beaucoup de facilité à imaginer des choses assez dégoûtantes, sanglantes et sadique sans que cela ne lui procure un quelconque effets. C'est donc une adepte des films d'horreurs et non de films à l'eau de rose !
    La chose qui la rend la plus en colère, c'est la jalousie. C'est une fille très jalouse lorsqu'une fille s'approchait trop près de son petit-ami et ce m'était facilement en colère. Elle s'énerve également lorsque sa mère ou sa petite sœur lui prenaient ses vêtements. Mackeny peut aussi s'énerver pour quelque chose qu'elle veut réussir, mais qui rate totalement, cela a le don de l'énerver au plus haut point !


    “ Histoire ; Avant l'infection ”


    Avant que ce virus face rage sur notre planète et que les zombies deviennent la race la plus importante de la Terre, j'étais une simple étudiante. Mais avant de parler de mon adolescence, autant parler de ma période enfantine, qui fut un vrai calvaire.
    Je suis née le 21 juin 1993 à New York, dans une famille plus ou moins pauvre. Mes parents n'arrivaient pas à subvenir à mes besoins, comme acheter des vêtements, ou bien quelques jouets, ou encore m'inscrire à l'école. Mais pour rattraper le tout, c'était mon père qui me faisait cours dans notre maison faite de récupérations (tissus, taule et autres.. ). Certes, ce n'était pas un enseignement de premières qualités, mais je sais compter, lire, corriger mes fautes d'orthographe et autres ! Vers mes cinq ans, ma mère accoucha d'une petite fille, qui serait ma sœur, elle s'appelait Candace.
    J'étais tout simplement heureuse d'enfin avoir une petite sœur avec qui jouait à la maison et avec qui me disputer, car à la maison, c'était beaucoup trop calme à mon goût ! Candace et moi grandissions et nous nous adorions, on faisait plein de bêtises ensemble. Mon père avait continué à me faire cours jusqu'au niveau sixième (6th Grade de la Middle School en Amérique. ), et miraculeusement, mes parents ont gagné un jeu télévisé et on remporté une magnifique somme d'argent, une splendide manoir dans une forêt non loin de NashVille dans le Tennessee. Suite à cette rentrée importante d'argent, mes parents ont pu rattraper tout ce qu'ils n'ont pas réussi à m'offrir auparavant, m'achetant des jouets par dizaines, autant d'habits que je le souhaitais et on put m'inscrire au collège et pouvoir offrir une bonne vie à Candace, pour ne pas qu'elle « souffre » comme moi j'ai souffert par cet ennui mortel sans jouets, ni rien.
    Le collège, c'était une étape tout à fait nouvelle pour moi qui n'avait jamais eu de relations avec des personnes dans ce cadre-ci. La sixième, cinquième et la quatrième se passèrent plus ou moins normalement, personne ne se souciait de moi, je n'avais aucun ami et ça me convenait, ça me permettait de bien étudier ! Candace, elle, s'amusait à porter mes vêtements. Bon, je n'appréciais pas spécialement ça, mais ça m'amusait de l'aider à s'habiller, de la coiffer, de la faire toute belle pour aller à l'école. En troisième, ce fut l'année où je devenus vraiment belle, mon acné était partie et accessoirement, ma poitrine avait pris du volume, j'étais arrivée à environ 95B ou 95C, ma soeur n'arrêtait pas de dire qu'elle me jalousait et qu'elle aimerait devenir exactement comme moi quand elle serait grande. Certes, ça me rendait heureuse, mais je ne voulais pas qu'elle soit comme moi, je voulais qu'elle puisse vivre une magnifique vie qui ne serait pas comme la mienne, emplit de cauchemars morbide, d'idées sanglantes, etc. Reprenons notre histoire de collège.
    Tous les garçons se ruèrent sur moi, comme un chat sur une souris, suite à ma transformation en une jolie jeune fille. Ils me désiraient tous, sauf un. Alvarro, le quaterback de l'équipe de football américain n'était pas sous ses charmes, mais moi j'eus le coup de foudre pour ses magnifiques cheveux couleur ébène, ses yeux d'un vert émeraude, ses magnifiques muscles endurci par le sport.. L'homme parfait à mes yeux !
    Durant toute l'année de troisième, je m'étais rapprochée de lui et nous étions devenus de bons amis.
    Le lycée, c'est à cette étape qu'Alvarro me demanda de sortir avec lui. Et c'est avec un grand oui que j'acceptai évidemment. Nous sommes restés ensemble durant toutes les années de Lycée, en s'aimant plus chaque jour. Et à l'entrée de l'Université, Alvarro demanda ma main et de nouveau, j'acceptai d'un grand oui et en lui offrant le plus merveilleux baiser que je pus offrir.

    Mais également dans cette année-ci, Candace eut ses 15 ans, mais elle attrapa également une terrible maladie, je ne me souviens plus exactement du nom. Ma petite soeur avait énormément de mal à respirer et pour je ne sais qu'elle raison, elle était devenue tétraplégique. Quand mes parents m'avaient annoncée ceci, vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'étais triste. Alors, je me précipita à l'hôpital avec Alvarro, où nous soutenions ma soeur, lui disant de se battre jusqu'au bout.
    D'après les médecins, la maladie aurait dû être dépistée à sa naissance. Comme elle avait toujours vécu avec cette maladie sans le savoir, elle a pu rester « vivante » en elle, se multiplier et la rendant presque invincible auprès des médecins qui tentèrent le maximum de choses pour la soigner. Rien ne fonctionna, absolument rien. Et ce qui devait arriver arriva, Candace mourra de sa maladie dans mes bras. C'était un trou énorme que sa perte avait causée en moi, Alvarro essayait de me réconforter du maximum qu'il pouvait. Ça me touchait beaucoup ce qu'il faisait pour moi, ça me redonnait le sourire mais ça n'empêchait pas qu'intérieurement, j'étais bouleversée.
    Et pour couronner le tout, il y a eu..



    “ Histoire ; Après l'infection ”


    Il y a eu l'infection ! C'était la chose la plus improbable qui pouvait arriver sur cette Terre. Une invasion de zombies et ils étaient exactement comme ce que je l'imaginais. Lent, mou, moche, ensanglanté, avec des lambeaux de chair dans la bouche et qui pendait de leurs corps en décomposition. Un festin de roi pour tous les charognards !

    C'était à peine un an après la mort de Candace qu'une épidémie violente et mystérieuse avait été déclarée à la télévision. Au départ, ça semblait être une maladie comme les autres, mais quand les contaminés se mirent à dévorer les êtres vivants, les mots « zombies », « apocalypse » et « survivants » se répétaient à longueur de journée sur les postes. Ma famille, mon fiancé et bien évidemment, moi, nous avions bien remarqué que cette situation n'était pas normale, alors nous nous étions préparés à tout, on avait déjà fait les sacs de provisions, l'achat d'armes et de munitions, entraînement de survis dans le jardin, etc. Et nous avions eu raison ! Les zombies étaient devenus vraiment incontrôlables et on grignoté tous les êtres encore vivants qu'ils croisaient. Mais le pire, c'est que dès qu'ils vous mordent, vous devenez comme eux, super ! Nous nous étions tous réfugiés dans notre manoir, on avait fermés les portes à clé tout comme les fenêtres.
    Ce qui devait arriver arriva, les zombies venaient petit à petit dans tout le pays pour assouvir le seul instinct qu'ils leurs restaient, un instinct animal : Manger.
    Quelques zombies venaient de temps en temps dans notre petit coin de forêt qui jadis, étaient tranquille. On pouvait aussi voir des survivants courir dans notre jardin, poursuivit par des rôdeurs et qui finissait dévorés. Les morts-vivants se regroupèrent de partout dans le pays et notre jardin semblait être leur lieu de rendez-vous adoré ! On voyait énormément de zombies s'attrouper devant chez nous. Mon père pétant le plus gros câble de sa vie, sortit dans le jardin comme une tempête, muni d'un fusil. Il avait tenté de tirer sur tous les zombies, mais idiot comme il était, il n'avait pas chargé son fusil. Voyant une proie potentiel, les zombies se ruèrent vers mon père et le dévorèrent sur le pas de ma porte. Ma mère et moi avions pleurées toutes nos larmes suite à ça, tandis qu'une haine sans précédent prenait petit à petit possession de mon corps. Ma mère avait beau être forte, elle ne pouvait vivre sans son mari, alors, elle se tua d'une balle dans la tête.

    La mort s'acharnait vraiment sur ma famille, Candace, papa et maintenant maman. Rien de mieux pour me rendre triste et vraiment en colère !
    Alvarro était vraiment triste d'avoir perdu ses beaux parents devant lui et de voir sa bien aimée attristée au plus haut point. Ce n'était, certes, pas le bon moment pour faire ceci, mais Alvarro décida de me réconfortant en.. Ayant notre premier rapport charnel ensemble. Ce n'était pas vraiment le moment de le faire, c'est vrai, nous avions pleins de zombies voyeurs autour de chez nous, mais c'était aussi une des raisons pour que nous nous unissions ainsi, car on risquait de se perdre d'un instant à l'autre. Bien ! Je ne raconterais pas en détail notre nuit torride, je ne la raconterais pas du tout même !
    Le lendemain matin, les zombies semblaient avoir désertés notre jardin devenu un lieu emplit de cadavres dévorés de toute part. Alvarro et moi, nous partions à la recherche d'un des camps de survivants dont nous avions entendus parler avant que la radio soit coupée.

    Nous avions eu énormément de chances sur les ¾ du chemin, mais alors que nous allions dans notre coin tranquille -les égouts, pas très romantique, c'est vrai- où nous logions avant de repartir le lendemain, des zombies avaient trouvé notre petit nid et nous attendais, comme si nous allions avoir une surprise. C'était Alvarro qui c'était trouvé en tête de notre petit groupe d'amoureux et malheureusement, un zombie c'était jeté sur lui et l'avait dévoré devant mes yeux. Folle de rage, je sortis mon arme et tira de nombreuses balles dans la tête des trois zombies présents. Ensuite, je m'effondrais à côté d'Alvarro, l'être que j'aimais le plus au monde et qui venait de s'éteindre devant moi..
    Après cette étape forte en émotion négative, forte en pleur, en hurlement et tapage contre les murs, je repartis à la recherche d'un camp où je pourrais enfin être tranquille sans que ces satanés zombies ne décident de me dévorer comme une vulgaire cuisse de poulet. Mais avec la chance que j'ai, j'arrivais à ce sublime camps. Camp qui avait été démoli, envahit tout ce que vous voulez par ces morts-vivants de malheurs ! Directement, je repartis en quête de nourriture, d'un coin tranquille et de survivants avec qui je pourrais rester en sécurité..


    “ Le Hors Rp ! ”


      Âge : 16 ans.
      Expérience de rp : Je fais partit de plusieurs forum Rpg depuis quelques temps, je ne serais vous dire combien de temps exactement.
      Avis sur le forum : Très bien fait.
      Code : Zombie were people too.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mackeny "Blanche" Forbs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Inscriptions :: Inscriptions en attente-