Forum NC [-15 ans]
/!\ violence /!\
 

Partagez | 
 

 Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 13:48

Le matin venait de se lever. J'étais là, sur le toit du bus. Je venais d'ouvrir les yeux et les premiers rayons du soleil venait m'éclairer la face. Raaaahh, je déteste ça. C'est comme si t'étais sur la table d'un hôpital et qu'on t'allume une lumière dans la face, prêt pour une opération. J'ai sauté directement du toit du bus, et suis tombé au sol. D'ailleurs je suis vraiment tombé au sol. J'avais pas les jambes assez dégourdies et comme un con ma première action a été de faire un grand saut. Quel idiot.. Bref je suis monté dans l'autocar, Crystal et Josh dormaient pendant que Lou contemplait son arc avec attention, elle était dans ses pensées. Mais on avait pas une minute à perdre, fallait qu'on bouge notre cul d'ici et rapidement, parce qu'on avait pas mal de plans pour la journée. J'ai donné un bon coup de klaxon, et visiblement; ils avaient tous sursauté. Je me suis mit à rire et j'ai démarré l'autocar.

• Bon les enfants, on va chercher une nouvelle station, alors ouvrez bien vos yeux.

Je venais de démarrer mais n'appuyait pas à fond sur l'accélérateur, je roulait à une vitesse normale pour qu'on puisse avoir le temps de regarder aux alentours et chercher un nouveau refuge. La radio était éteinte, je préférais rouler dans le calme, surtout le matin. Sur la route, aucun zombies aux alentours, et on s'éloignait encore de Memphis. Je regardais dans les champs, et voyait quelques fermes, par-ci par-là, mais ce n'est peut-être pas une bonne idée. Dans les stations on pourrait trouver des vivres, voir même une ou plusieurs armes. Et puis nous pourrons remplir quelques bidons d'essence avec de la chance.

Au bout d'une bonne vingtaine de minutes, une nouvelle station en vue. Elle avait l'air déserte vue de l'extérieur, mais on ne sait jamais. J'ai arrêté le bus en face de la station et j'ai fait descendre tout l'équipage. Je leurs ai demandé de prendre simplement leurs armes pour commencer et de vérifier les alentours. Moi je me suis dirigé vers la boutique de la station. J'ai donné un léger coup de pied dans la porte, pour l'ouvrir et suis entré. Aucun bruit à première vue, et aucun zombies dans les alentours. Je marchais au pas lent et avançait entre les rayons. J'ai alors entendu un bruit et me suis immédiatement retourné. Un zombie approchait de moi, mais ne me chargeait pas. Il avançait doucement dans ma direction, comme s'il doutait de savoir si j'était humain ou zombie. J'ai sortit ma machette et m'approchait de lui. Il a alors remarqué que j'étais bien un humain et commençait à s'affoler, faisant renverser quelques paquets de chips qui étaient posés sur un des rayons. Je lui ai simplement donné un coup de machette et lui ai tranché la tête, rien de difficile.

Lorsqu'il est tombé au sol, je pouvais lire sur son badge "Peter". C'était sûrement le caissier. J'ai fait le tour de la boutique et n'ai rien trouvé d'important, mis à part quelques vivres. Je suis sortit de la boutique pour rejoindre les autres, et faire une mise au point..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 14:33

Suite à ma nuit dehors, je m’étais arrangée avec Josh pour qu’il observe les alentours depuis l’intérieur du bus en attendant que Ghost se réveille, mais il était retourné dans le fond du bus, et j’étais sûre qu’il s’était rendormi.... Je vérifiais avec un sérieux remarquable la solidité des branches de mon arc et de la poignée. J’en étais à tester la solidité de la corde quand un horrible bruit de klaxon me fit sursauter. Je me levais d’un bond, alerte, la main sur mon holster. Je fus soulagée en voyant qu’il ne s’agissait que du chef de notre groupe qui s’amusait. Ghost rit en s’installant sur le siège conducteur. Il démarra et je me plaçai sur le siège à côté du sien.
Le bus roulait à une allure modérée mais régulière. Je l’en félicitais intérieurement. Rouler moins vite consommait moins d’essence et nous en aurions besoin pour la suite, à n’en pas douter… Bien sûr, ça permettait à tout le monde d’être attentif aux bâtiments que nous croisions.
Vingt minutes sur la route et une station survint enfin. Nous descendîmes tous du bus, méfiant, armes en main en laissant le reste de nos affaires dans le véhicule.
J’avais bandé mon arc, et, carquois sur le dos, me dirigeai vers l’arrière du bâtiment. Pas de ferme derrière, le terrain était un peu en pente, pas de zombie, non plus. Je revins sur le parking en même temps que Ghost. Sa machette était maculée de sang.
Je regardai les alentours, mais les quelques fermes que nous avions dépassées, étaient assez éloignées les unes des autres. Je songeai que tant que nous n’allumions pas la lumière, tout se passerait sans encombre… j’entrai dans la boutique, avisai le zombie qu’avait abattu Ghost. Je trouvai des gants, les enfilai et tirai le mort à l’extérieur de la boutique, lui retirai sa chemise que je pris. J’ouvris le ventre du cadavre et en prit quelques viscères, que je barbouillais sur la chemise.
Je retournai ensuite à la porte de la boutique, dénichai un clou et prit une grosse pierre récupérée dehors faute de mieux et clouai la chemise qui sentait fort la mort sur la façade, à côté de la porte.
Je pensai que la puanteur de cadavre devrait camoufler un minimum notre odeur. Je n’étais sûre de rien, mais « qui ne tente n’a rien » comme on dit… Et ce dicton m’avait sauvé la mise plus d’une fois…
Je revins vers les autres, qui m’avaient regardé m’acharner sur le pauvre clou sans bouger. Je les contemplai en silence avant d’ouvrir la bouche.

- Euuuuh… je pense… enfin… peut être que…

Je secouai la tête et me ravisai. Il y avait plus important. Je retirai les gants souillés par le sang et allai les jeter sur le zombie étendu là, bel et bien mort cette fois.

- Donc, c’est quoi la suite, chef ? fis-je sur un ton léger.

Crystal avait l’air un peu dégoûtée, mais je n’y pris pas garde. L’instinct de survie m’avait déjà fait faire bien pire que recouvrir une simple chemise de boyaux et de sang… Oh oui, bien pire.
Je regardai Ghost d’un air interrogateur. Je me fiais à ses ordres.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 15:04

Je n'avais pas vraiment comprit pourquoi, mais les autres membres de l'équipe regardait Lou assez étrangement. Je n'y fit pas attention et réfléchissait à prendre ce refuge ou non. Lou voulait savoir la suite du programme. Huuh, je m'étais décidé, et je voulais prendre ce refuge, au final. Il était assez spacieux, loin de la ville et des fermes, nous ne risquerions rien ici. Mais il fallait tout de même penser à faire barricader les vitres et portes, solidifier le bâtiment quoi, au cas où.

J'ai demandé à Crystal de s'occuper de l'intérieur du bâtiment, pendant que Lou et Josh, s'occuperaient de chaque fenêtre. Je leurs ai aussi dit qu'ils trouveront ce qu'il y avait à trouver dans le coffre du bus. Je me suis par la suite dirigé vers le bus et j'ai ouvert le coffre. J'ai récupéré quelques boites contenants des balles et j'ai pris une petite valise dans laquelle se trouvait un sniper que j'avais récupéré à l'armurerie.

Pendant que chacun était à son poste, je suis monté sur le toit de la station par l'échelle qui s'y trouvait à l'arrière et contemplait les horizons. J'ai ouvert la valise et j'ai placé le sniper sur le toit, de sorte à ce que lorsqu'on l'utilise, la vue soit dirigée vers le parking, et vers le bus. L'avantage avec cette arme c'est qu'elle avait un silencieux, et de plus, j'avais réussit à me dégoter un viseur laser. Bref, après avoir positionné l'arme, j'ai placée à côté d'elle une paire de jumelle, avec vision nocturne, ce qui nous faciliterais les choses.

Je suis redescendu en bas et suis entré dans la boutique pour aider Crystal. Je prenait les quelques vivres qu'il y avait à prendre et les remplissait dans un sac, pendant qu'elle déposait nos affaires pour qu'on ai chacun notre petit coin. Le travail terminé je suis sorti de la boutique pour voir où en étaient Lou et Josh. Visiblement, ils venaient de terminer les barricades sur les fenêtres de la station. Je pense que cette nuit, nous aurons enfin la paix.

• Tout à été mis en place, nous pouvons bouger, direction Memphis. Prenez vos armes avec vous, pour ce qui est du reste, vous pouvez laisser vos affaires ici, nous reviendrons à la station ce soir.

J'ai marché jusqu'à l'autocar et j'ai prit la place du conducteur, comme d'habitude. J'attendais que tout l'équipage monte à bord, et en avant, vers une nouvelle aventure..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 15:50

Je fus soulagée que Ghost ne pose pas de question, et se contente de nous assigner les tâches que nous avions à faire. Je repris la pierre qui m’avait servi à clouer la chemise du mort sur la façade pendant que Josh ramenait les planches qui nous serviraient à nous protéger durant la nuit. Il bavarde un peu pendant que nous travaillons et j’apprends qu’il est effectivement presque aussi nouveau que moi dans le groupe. C’est un gentil garçon. Nous ne débattons pas de la manière de mettre les planches pour barricader correctement l’endroit. Lui et moi tombons d’accord sur le fait que du moment que c’est solide, peu importe que ce ne soit pas esthétique.

Nous avons mis environ une heure pour protéger toutes les fenêtres. Je vérifiai également les portes, trouvai les clés derrière le comptoir pour les verrouiller. Ce que je fis immédiatement pour la porte de derrière, et mis une bouteille à quelques centimètres de la porte. De sorte que si elle venait à s’ouvrir pendant que nous dormions, je serais réveillée par le bruit de la bouteille qui tombe. Je ne doutais pas qu’entendre la porte s’ouvrir suffirait à m’éveiller, mais je préférais m’assurer que ce serait le cas.

Je ressortis rejoindre les autres. L’odeur pestilentielle qui émanait de la chemise du cadavre du caissier était clairement horrible, ce qui me mit en confiance. Sans doute cette nuit pourrons nous dormir sur nos deux oreilles, j’en doutais dans mon cas, mais j’espérais en tout cas que ce serait calme…

Ghost nous annonça que nous partions pour Memphis. Vu que c’était prévu depuis la veille, je n’en fus guère surprise. Avant de bouger, je vérifiai mon holster et que j’avais bien deux chargeurs en rab dans mes poches, mon couteau était affûté, il avait prouvé son utilité un peu plus tôt, et pendait dans son étui sur ma cuisse. Mon arc était dans mon dos, avec un carquois bourré à craquer de flèches. Prête.

Je montai à la suite de Crystal et m’installai sur le siège à côté de celui du conducteur. J’observai par la fenêtre la campagne défiler. Campagne ou désert de hautes herbes, tout dépendait de comment on préférait le voir. Vivre là m’aurait sûrement fait déprimer…
Je restai silencieuse pendant le voyage. En approche de la ville, je me tins sur mes gardes, prête à sauter sur le toit à la moindre alerte de foule zombie, ou de hordes. Quelques rôdeurs nous regardèrent passer de leurs prunelles vides.

Je songeai que quelques mois j’aurais éprouvé de la pitié pour eux. Mais je crois que je n’en étais plus capable. Des mois à tenter d’échapper à des hordes de cadavres cannibales, ça vous change. Même Rambo serait passé à un stade supérieur. Et comme on était pas dans les films, il y avait quand même peu de chances qu’on puisse s’en sortir…
Mes yeux scrutaient avec dextérité et précision les alentours. Plusieurs zombies s’écrasèrent dans un gargouillis mou et visqueux contre le pare-chocs renforcé de clous confectionné par l’équipe avant mon arrivée. Je restai indifférente à tout ça. Comme si je regardai ça de loin. Aucune pitié pour eux.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 16:10

On approchait enfin de la ville après environs une demi-heure de route. Le trajet avait été assez calme, presque aucune parole d'ailleurs. Je me concentrais sur la route et regardai avec attention les quelques zombies qui étaient dans les parages. Bien entendu, plus on s'approchait de la ville, plus il y en avait. J'ai demandé à Josh de monté au Gatling et de tirer seulement quand je lui en aurait donné l'ordre. On approchait de la ville et j'essayais de ralentir la course pour faire moins de bruit. Je voulais pas attirer cette bande de merdes ambulantes.

J'ai garé le bus près de l'entrée de la ville et j'ai fait signe au autres de descendre. La machette en main, je scrutais les alentours.. Mais rien. Enfin rien, mis à part deux ou trois zombies qui traînaient non loin de nous, mais sans nous prêter beaucoup d'attention. Comme convenu je comptais me diriger vers le véhicule de Lou, pour y récupérer tout le nécessaire et revenir à l'autocar déposer les affaires.

• Lou, tu passe devant, je te laisse nous guider jusqu'à ton véhicule.

J'espérais simplement qu'elle ne nous lâcherais pas après avoir retrouvée son véhicule, mais je lui faisait totalement confiance, et puis au pire, ce serais son propre choix. C'est pas moi qui décide et je n'allai pas la forcer. Je la couvrait donc, pendant qu'elle avançai, tuant les zombies qui s'approchaient trop de nous, à coup de machette. J'essayai à chaque fois de leur trancher la tête, pour ne pas avoir à les frapper une seconde fois. Simple question de précision. On continuait donc à avancer, jusqu'à être arrivé au véhicule de Lou. Elle venait de l'ouvrir et j'en ai profité pour ouvrir le coffre et récupérer les deux trois sacs qui s'y trouvaient, pendant qu'elle fouillait le devant du véhicule.

Josh et Crystal continuait à nous couvrir avec des battes de baseball. Je leurs avait conseillé en sortant du bus d'éviter les armes à feu, pour éviter de faire du bruit et attirer une horde de zombies. Les sacs sur les épaules, j'ai refermé le coffre et attendait Lou, avec attention et attendait surtout de voir la décision qu'elle allait prendre, puisque quand je lui avait posé question si oui ou non elle comptait rester, elle avait tout de même hésité, pendant quelques secondes..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 16:58

Une fois stoppés, à l’entrée de la ville, je suivis Ghost à l’extérieur du véhicule. Il m’enjoignit de passer devant, sûrement pour les guider jusqu’au pick up. Je me mis à marcher assez rapidement, histoire de passer le moins de temps possible à portée des cadavres affamés. Ghost s’occupait des zombies de près avec sa machette, tandis que j’abattais ceux de l’autre côté avec mon arc avant de passer rapidement et silencieusement récupérer ma flèche que je ré encochai immédiatement.

Je pris une petite rue de traverse pour éviter les zones plus infestées. Nous débouchâmes enfin sur le parking et je retrouvai le pick up tel que je l’avais laissé. Je m’en approchai, sans un regard pour le zombie éventré, toujours au sol, silencieux et bel et bien mort. Je laissai les clés sur le contact, m’emparai de mon sac à dos plein à craquer de fringues, de vivres et d’eau. Je m’emparai de la toile cirée qui pourrait toujours s’avérer très utile et lui trouvai une petite place dans mon sac en bourrant bien le tout.

Je ressortis de la voiture, refermant la portière aussi silencieusement que possible. J’eus un moment d’hésitation, refilai mon sac à Josh et remontai dans l’habitacle pour me pencher sur le siège passager et m’emparer du Beretta que m’avait laissé un cadavre et que j’avais laissé dans la boite à gants, au cas où. Il n’avait plus bougé depuis et je le retrouvais en bon état. Je ressortis de la voiture, en refermant pour de bon la portière cette fois. Je repris mes affaires avec un sourire à Josh en guise de remerciements et regardai Ghost, qui n’avait pas bougé ni dit un mot.

Nous étions tous prêts à partir. Je regardai autour de nous, ne vis rien de suspect. Je m’approchai de Ghost, lui touchai le bras.

- Let’s go, chef.

Je repris le chemin du retour au bus, en passant par de toutes petites rues, évitant les grandes comme à l’allée, me montrant très prudente, attendant le groupe à chaque carrefour. Ils étaient plus lents que moi, mais je parvenais à caler mon rythme sur le leur, plus ou moins. J’abattis encore quelques zombies sur le retour, et dégageai à l’aide de mon arc, l’accès au bus, autour duquel commençait à se presser une petite foule de cadavres ambulants.

Nous nous pressâmes dans le bus et je m’installai sur le siège à côté du conducteur, qui était un peu devenu le mien. Je remerciai Ghost quand il déposa les sacs sur le siège derrière moi, vu que nous n’avions pas pu les mettre dans le coffre latéral pour le moment... J’étais contente d’avoir pu récupérer la tente et tout ce qui m’avait maintenue en vie jusque-là. Il allait falloir faire un tri dans tout ça, bien sûr, mais tout allait se révéler utile à un moment où à un autre, j’en étais persuadée. J’avais aussi pu récupérer ma dragonne (dont je ne me servais que peu mais j’aimais bien l’avoir quand même) et le kit d’entretien pour mon arc.
Un sourire illumina mon visage.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 17:23

Lou venait de refermer la porte. Elle était prête et m'a touchée le bras, en me disant que nous étions tous prêts à bouger. J'eu un sourire en coin, elle me plaisait de plus en plus cette Lou. Elle venait de partir devant le groupe et commençait à courir, en direction du bus, l'arc à la main, tuant les zombies des alentours. J'avais laissé passer Crystal et Josh devant moi, malgré que j'étais le plus chargé avec mes sacs sur les épaules. Ce qui fit ralentir ma course d'ailleurs. J'étais plus lent mais arrivait quand même à éliminer quelques zombies de ma main gauche à laquelle je tenais fortement ma machette.

Arrivés au niveau du bus, je pris la place du conducteur et j'ai rapidement fermé les portes, car quelques zombies nous avaient remarqués et commençaient à s'exciter. J'ai lancé un regard souriant à Lou et j'ai démarré. J'avais d'ailleurs remarqué qu'elle occupait toujours la même place, un peu comme si c'était son siège à elle et qu'elle ne le changerait pas.

• Je vois que tu t'es trouvé ta place. Disait-je alors à Lou, en riant.

J'ai commencé à rouler et à faire le tour de la ville avec le Bus. J'ai demandé alors à l'équipe de bien vouloir scruter les alentours et regarder s'il n'y avait pas de survivant qui traînait par-ci par-là. Mais après dix bonnes minutes de routes, toujours rien. On commençais à se faire remarquer par les zombies, ils se faisaient de plus en plus nombreux. Je pense que nous devrions rentrer à la station, mais je voulais savoir l'avis des autres. On sait jamais, s'ils auraient une idée ou quoi..

• On rentre ?

Je commençais à me diriger vers la sortie de la ville parce que ça devenait dangereux. Je voyais les zombies se faire déchiqueter par le bus se faire de plus en plus nombreux. C'était mauvais signe, il fallait partir. Mais si quelqu'un aurait une meilleure idée, nous pourrions toujours faire demi-tour. En tout cas pour le moment, c'était direction la station. Je ne voulais pas que les gens de l'équipe utilisent le Gatling. Certes on ferait des morts, mais ça pourrait dangereux, et ramener carrément toute la foule de zombies de la ville sur nous. Surtout que Memphis était la deuxième capitale de tout ce bordel. Il fallait fuir, et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 18:21

Je souris à Ghost et acquiesçai. Oui, c’était dorénavant ma place… Le premier qui comptait me la prendre, devrait me vaincre en corps à corps et je la défendrais bec et ongles. C’est ce que je voulais répondre, seulement, je n’étais plus tellement le genre à lancer des blagues pour amuser la galerie… Je laissais ça aux autres. Ghost avait du mérite de me faire sourire. Ce n’était plus arrivé depuis des mois.

Je regardai dehors les zombies qui commençaient à s’amasser, venant des grandes rues que j’avais choisi délibérément d’éviter, précisément à cause des foules.
Ghost s’est retourné vers nous en nous demandant si nous voulions rentrer. J’entendis Crystal et Josh acquiescer. Je fis de même, après quelques secondes de réflexion. On ne pouvait pas traîner indéfiniment en ville, sous peine de s’y retrouver coincés. Bien sûr, on pouvait utiliser la Gatling, mais ça restait risquer et les munitions étaient une denrée rare que nous devions à tout prix économiser.
De toute façon, je ne voyais pas quel serait le fou qui sortirait avec une horde de zombies dans les rues tout ça pour se joindre à un groupe de survivants, sans être sûr que celui-ci soit apte à se débrouiller.

Je m’en rendais compte maintenant… J’observai Crystal et Josh du coin de l’œil. Crystal semblait peut être un peu plus jeune que moi mais pas de beaucoup. Et Josh… je ne savais pas trop quoi en penser. Pourtant, c’est deux-là se seraient sûrement fait bouffés si Ghost n’avait pas été là. J’étais étonnée de comprendre à quel point l’instinct de survie est différent selon les gens. Le mien me pousse à barbouiller la chemise d’un mort avec ses boyaux, celui de Crystal à être dégoutée.
Je n’avais rien contre elle, bien au contraire. Juste que je me rendais compte à quel point certains des survivants devaient encore compter sur les autres…
Je soupirai et regardai la route qui se dégageait au fur et à mesure que nous quittions la ville.

Et nous étions de retour sur notre portion de route, déserte. Tout était prêt pour la nuit et il n’était pas trois heures de l’après-midi. Nous faisions route vers la station que nous avions quitté un peu plus d’une heure auparavant. Crystal et Josh étaient allés s’asseoir un peu plus loin et discutaient à voix basse.
Je me suis penchée vers Ghost.

- Tu penses vraiment qu’on peut retrouver des survivants là-dedans ? Je commence… Je commence à me dire que ceux qui sont encore en vie, si il y en a, ne nous rejoindront pas.

Je fis silence en regardant la route. Crystal et Josh ne parlaient plus, je devinais qu’ils nous écoutaient. Je changeai mon discours.

- Les hordes dans les rues nous empêcheront de pratiquer les grands axes… peut être qu’en trouvant un point de ralliement plus éloigné, moins infesté… On pourrait voir à la station pour fabriquer des tracts qu’on sèmerait un peu partout en ville…

Je soupirai. Ce n’était pas vraiment l’idée du siècle… Qui plus est, j’étais sûre et certaine que plus personne dans cette foutue ville ne voudrait sortir affronter une foule de zombies pour nos petites têtes enfarinées et nos yeux de biches. Mais, ne voulant pas altérer l’ambiance du groupe, je me tus en gardant ça pour moi… Je gardais le silence pour le reste du trajet, perdue dans mes pensées. Une fois arrivés à la station, je fis un tour rapide dans la boutique en m’assurant qu’aucun zombie n’était venu. Mais rien, c’était calme. Je rejoignis les autres sur le parking.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 18:40

Pour une fois, le trajet n'était pas silencieux. Josh et Crystal discutaient, et Lou avait fait de même avec moi. Elle me demandais si je pensais encore trouver quelqu'un dans Memphis. Que dire, j'ai réfléchit quelques secondes mais ne savait pas quoi répondre. Et là, Lou avait totalement changée de sujet, j'ai alors compris que Crystal et Josh, nous écoutaient. Elle me parlait d'axes, et de tracts, à disperser en ville. A vrai dire je n'écoutait pas vraiment ce qu'elle disait puisque j'observais un rôdeur entrain de se goinfrer sur une pauvre biche. En plein milieu de la route. J'ai donné un petit coup d'accélérateur et j'ai éclaté ce sale fumier.

Environs quinze minutes de trajet sans que rien ne se passe. C'était redevenu calme et on ne voyait plus aucun zombie. Arrivés à la station, je me suis garé près de la pompe, comme à mon habitude. J'ai ouvert les portes de l'autocar et suis sorti du bus. J'ai déposé le fusil à pompe dans le coffre, mais gardait ma machette sur moi. La station avait été fermée, et aucun zombie dans les parages. Je me suis alors retournés vers les autres et eu un sourire en coin. Je me rendait compte à quel point ils tenaient à moi. On aurait dit que j'étais une sorte de guide, de héros, pour les avoir sortis de leurs merdes. Et pourtant, j'étais un simple survivant comme eux, qui en savait autant qu'eux, sur cette histoire d'infection.

• Quartier libre jusqu'à demain matin les enfants !

Je voyais Josh et Crystal se mettre à courir vers la station, de vrais enfants ceux là. Ce qui me fit rire d'ailleurs. Je me suis allé vers une des tables à manger extérieure de la station, et me suis assis. Je voyais Lou, s'approcher vers moi. Cette femme n'était pas comme Crystal. Elle gardait toujours plus ou moins son sérieux. A mon avis, elle a dû avoir un passé difficile, ou une survie difficile, jusqu'à notre rencontre.

• Tu sais, j'ai mis trois jours avant de sortir ma tête de mon trou et commencer à abattre toutes ces merdes. Donc je me dis qu'il doit sûrement en rester quelques uns, mais qu'ils n'osent pas encore sortir leurs têtes de leurs trou.

Je parlais bien évidemment des survivants de Memphis, et j'espérais qu'elle eu comprit ce que j'essayait de lui expliquer. Je venais aussi de remarquer que Lou était le première personne a qui je confiait une partie de mon passé sans difficulté. D'habitude je n'en parle jamais, ou alors, j'ai du mal. Mais avec Lou c'était plus simple, j'avais vraiment un bon feeling avec cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Jeu 17 Mai - 20:19

Ghost annonçait un quartier libre jusqu’au lendemain matin quand je suis revenue vers eux. Crystal et Josh retournèrent dans la station en riant comme deux enfants… une pensée me traversa l’esprit. J’espérais juste qu’il ne feraient rien d’inconsidéré… Nous n’avions vraiment pas besoin d’une femme enceinte et d’un bébé en prime… Cela dit, je me détendis un peu. Après tout, ils étaient grands. Je décidai tout de même de garder un œil sur eux…

Les alentours étaient vraiment calmes, ce qui nous changeait de l’ambiance grouillante de la ville… A Memphis, j’avais sans arrêt l’impression d’être prisonnière d’une fourmilière géante. Mon regard se posa sur une table de pique-nique où était assis Ghost, seul. Je m’approchai de lui. J’appréciai sa présence. Je m’assis sur le banc face au sien et repliai un genou pour y poser ma tête. Je mis mon arc sur la table, en évidence.

- Tu sais, j'ai mis trois jours avant de sortir ma tête de mon trou et commencer à abattre toutes ces merdes. Donc je me dis qu'il doit sûrement en rester quelques uns, mais qu'ils n'osent pas encore sortir leurs têtes de leurs trou.

Je restais silencieuse en l’examinant un moment. Je fronçai les sourcils.

- Personnellement j’ai pas vraiment eu le choix… je me rappelle du tout premier…

Je fis une pause, pas sûre de vouloir continuer. J’hésitai. Parler de mes souvenirs ne les changerait pas, je décide donc de faire impasse. Et puis Ghost n’avait pas besoin de savoir ce genre de chose sur mon compte. Ce qui s’était passé avant l’infection ou même au début, c’était loin tout ça…

- Oublis ça. C’est pas important. J’ai vécu seule jusque-là. J’ai pris mes habitudes. La solitude pèse au bout d’un moment, même si on s’y habitue…

Je fis encore une pause avant de continuer. J’hésitai beaucoup quand je parlais… J’avais sans doute perdu l’habitude de parler librement avec quelqu’un…

- Ecoutes… Que ce soit en groupe ou en solo, on a pas d’avenir dans ce monde pourrissant. L’humanité meurt à petit feu. Qu’est-ce qu’on y peut ?

Je secouai la tête, une moue dégoutée sur le visage.

- J’imagine que c’est comme ça que pensent la plupart de ceux qui restent. Alors je les comprend si ils veulent rester dans leur coin… En groupe ou seuls, ça revient au même… sauf que dans un groupe, il y a du monde pour t’enterrer et s’assurer que tu ne reviendras pas.

Je regardai Ghost dans les yeux. J’étais résignée à mon sort, je suis sûre qu’il devait le lire dans mon regard. Je détournai la tête pour scruter l’horizon. Je me demandais si Josh et Crystal résonnaient comme ça eux aussi… Si ils avaient conscience d’à quel point leur vie ne tenait qu’à un fil. Et un fil vraiment très fin.
Je soupirai et me radoucit.

- Désolée, je manque de tact je crois…

Je décidai de changer un peu de sujet.

- Sinon ! Tu as décidé de ce qu’on fera demain, chef ?

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 8:37

Lou avait entée de me raconter un passage de son passé, mais apparemment, sans réussite. Elle était encore un peu coincée, ce qui est normal après tout ce temps qu'elle a bien pu passer seule. Elle me parlait ensuite des groupes, et des solitaires. Comme quoi au final il n'y avait aucune différence puisqu'on finirais tous par crever. Moi, je ne voulais pas penser ça. Au fond de moi même je me disais qu'il avait sûrement ne serait-ce qu'une infime chance de s'en sortir, et qu'il fallait la saisir. Il y avait forcément un putain d'endroit ou nous pourrions nous réfugier, et être en sécurité. Lou s'est ensuite une fois de plus adressée à moi. Je remarquais qu'elle avait de plus en plus de faciliter à prendre la parole, ce qui était un très bon début.

• Sinon ! Tu as décidé de ce qu’on fera demain, chef ?

Bonne question, j'en avait tout simplement pas la moindre idée. Rester à Memphis ? Ou partir ?.. Je n'en savais trop rien. Et puis il est vrai que nous n'allions pas rester ici indéfiniment, il faudrait partir un jour où l'autre. Pour ce qui est des vivres, nous en avions suffisamment pour tenir une bonne semaine. Pour les munitions, c'est pareil, nous en avions assez. Pour ce qui est de l'équipage, nous étions quatre, mais il allait peut-être falloir commencer à bouger, et partir à la recherche de nouveaux survivants, qui auraient besoin de nous ailleurs. Car à force de tourner à Memphis et ne rien trouver, c'est sûr, il n'y aurait plus personne, ou alors des sédentaires, qui préfèrent rester dans leurs trou. C'est leurs choix après tout.

• Demain, on bouge. Loin. On ira dans d'autres villes, chercher certaines réponses à nos questions, trouver des survivants, et peut-être même, un meilleur refuge. Je ne sais pas encore vers où nous irons, mais nous partirons dès demain matin.

Je n'avais pas encore trouvé de destination, dans ma tête j'essayais de me dessiner une carte, et trouver les endroits proches, encore inexplorés. Je ne voyais toujours pas, mais au pire, nous verrons bien le lendemain matin. Je n'avais pas très envie de réfléchir au futur, pour le moment je voulais simplement me reposer.

Je me suis alors allongé sur la table et essayait de penser qu'un jour, nous trouverons un lieu sûr, ou un antidote. Y'a forcément des gens sur cette planète qui se cassent le cul à chercher un antidote contre tout ça, j'en suis certain. Et d'ailleurs, je suis tout aussi certain qu'il y a un ou des refuges sûr, que nous pourrions rejoindre. Malgré que la plupart des signaux radio sont faux.

J'avais reçu un appel radio auparavant, me disant qu'ils allaient barricader Memphis, et en faire un espèce de refuge géant, qui accueillerais les survivants. Tu parle d'une belle connerie, je suis sorti de mon trou au bout de trois jours, car au bout de trois jours avec le même message, il ne s'était rien produit mis à part que toute la population et tout ceux qui y avaient cru étaient devenus ces merdes ambulantes. Comme quoi, même dans l'apocalypse totale, nous vivons encore dans un monde de mensonges..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 10:23

Je hochai la tête. De toute façon il n’y avait plus rien dans cette foutue ville. Les survivants, si il y en avait, ne se montreraient plus. J’imaginais que Ghost et les autres avaient ratissé la ville un certain nombre de fois, si personne hormis Josh ne s’était joint à eux, je supposai que plus personne ne le ferait. Je pensais que la plupart des survivants préféraient se terrer hors des villes…

Je fis néanmoins une grimace quand l’homme m’annonça que nous allions dans les autres villes. Mais je ne m’y opposais pas. Je les suivrais de toute façon… même si c’était le meilleur moyen de me faire bouffer. Je m’étonnais moi-même de penser comme ça… Après tout, je ne les connaissais pas, je pouvais très bien m’en aller et les laisser se débrouiller. J’étais largement capable de m’en sortir toute seule, comme je l’avais fait au cours de l’année écoulée. Mais la solitude. Voilà ce qui me bloquait.

Je relevai la tête. Un zombie s’approchait de nous, à quelques dizaines de mètres. Il ne semblait pas nous avoir remarqué mais je me levai, prit mon arc et lui tirai une flèche en plein dans l’œil. J’allai récupérer la flèche et revins m’asseoir, non sans un dernier regard autour de moi pour vérifier qu’aucun mort ne m’aurait échappé. Il y avait bien quelques silhouettes solitaires ici et là, très lointaines, mais on était encore loin de la horde. Rien d’alarmant, donc.

Un corbeau se posa sur le corps du zombie que j’avais abattu et commença à le picorer. Je regardai le spectacle avec indifférence. Ce n’était pas la première fois que je voyais ce genre de chose se produire. Et puis que ce soit un corbeau ou des asticots, ça revenait au même.

Je me levai, m’étirai et baillai. J’avais peu dormi la nuit précédente et j’avais besoin de récupérer. Mais je prenais mon mal en patience, je devais continuer à surveiller. Je n’étais pas habituée à ne rien faire. D’habitude, j’avais cent mille choses à faire qui me prenaient la journée. M’occuper de mon campement, chasser, me préparer à manger, chasser les rôdeurs qui s’approchaient trop près de mon camp, tout ça c’était devenu inutile maintenant…

J’allais récupérer mon kit d’entretien pour mon arc dans la station et revins vers la table. Je m’assis, et commençais à démonter mon arc pour le nettoyer. J’en profitai pour changer de corde et polir un peu les branches. Je m’occupai ensuite de mon couteaux, que j’aiguisai sur une pierre que j’avais pris à l’armurerie des semaines auparavant. Je le glissais dans son étuis une fois terminé et m’occupai de démonter le Beretta que j’avais récupéré dans le pick up. Je nettoyai les pièces une par une avant de les remonter ensemble et de vérifier que le chargeur était plein.

Je soupirai une fois fini. Le soleil commençait à descendre vers la ligne d’horizon. Je me relevai pour aller chercher quelques brindilles dans les hautes herbes et les éparpillais dans un arc de cercle bien propre et un peu plus à l’abri du vent que la nuit d’avant. Avec un peu de chance, elles ne s’éparpilleraient pas. Mais j’avais l’habitude de faire cela dans un bois, où les brindilles étaient plus nombreuses et mieux protégées du vent.

Je regardai le résultat, plus ou moins satisfaite, et m’étirai.

Mon regard se posa sur la ligne d'horizon qui commençait à rougeoyer sous l'effet du soleil couchant. Depuis combien de temps n'avais-je pas prit la peine d'admirer ce spectacle ? Je n'aurais su le dire... Mais la nostalgie me prit. J'aurais préféré le regarder avec mes amies, mes parents, ma soeur... Ou un garçon avec lequel je serais sortie.

Je soupirai encore une fois et chassai ces pensées de mon esprit.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 11:25

Ce refuge n'était pas très sûr au final. Y'avait quelques zombies qui s'approchaient de la station, mais sans trop nous prêter attention. Rien de grave, mais il fallait rester sur nos gardes. Lou en avait éliminée quelques uns avec ses flèches. Moi je venais de sortir ma machette, mais je restais assis à l'essuyer, et je comptais l'utiliser seulement si l'une de ces merdes s'approcherait de moi. Y'en a un qui s'était ramené et qui commençait à s'affoler parce qu'il venait de comprendre que j'étais un humain. Je me suis levé et "flop", je lui ai tranché la tête. Je me demandais d'ailleurs, pourquoi est-ce qu'il fallait toujours viser la tête, pourquoi pour eux, la tête est un point faible, alors qu'ils utilisent à peine leurs cerveau. M'enfin bon, j'aurais le temps de penser à la réponse à cette question un peu plus tard, je devais rester prudent pour le moment.

Je ne voyais pas Josh et Crystal, mais du moment qu'ils restaient ensemble, tout irait bien, je n'avais pas à m'inquiéter.En fait, je remarquais que les membres de mon clan commençait à devenir des gens pour qui j'ai de l'affection, à devenir, de bons amis. Plus nous passons du temps ensemble, plus nous nous faisons confiance les uns les autres. C'est de l'esprit d'équipe tout simplement.

Le soleil commençait à se coucher et les quelques zombies qui étaient présents étaient tous au sol, et ne se relèveraient plus. Ça en était fini pour de bon. J'ai donc marché jusqu'au bus et j'ai récupéré les clés de la boutique de la station, qui était dans la boite à gant de l'autocar. Je suis ressortit et me suis dirigé vers la boutique, que j'ai ouverte. Je suis ensuite parti voir le disjoncteur, pour m'assurer qu'il était bien éteint, et ne pas avoir de surprise et que la station s'allume, durant la nuit.

J'ai dit aux autres de rentrer dans la boutique s'ils le voulaient, ou rester dehors, à eux de voir. Moi je suis monté en haut, je voulais m'amuser un peu avec le bijou que j'avais installé le matin même. Mon beau sniper m'attendait sur le toit de la boutique, et je scrutai les alentours en zoomant et dé-zoomant, à la recherche d'un cadavre sur pattes. Bingo, je venais d'en trouver deux, et puis je ne risquais rien vu que j'avais placé un silencieux sur l'arme. J'ai donc prit mon temps, d'avoir les deux têtes des cadavres ambulants bien alignés, et essayer de tuer les deux, en une seule.

• Pan ! Crevez ! Cadavres ambulants !

Je venais de tirer avec mon arme et avait réussit à toucher ces deux petites merdes en une seule balle ! J'étais content de moi, et c'est un jeu qui me plaisait. Le problème était tel qu'il n'y avait plus aucun zombie dans les parages. Bon, je m'amuserais un peu plus tard, si d'autres zombies auraient l'idée de passer par là. Je restait là, le sniper en main, à regarder le soleil se coucher. Bien entendu lorsque le soleil se couche, je revoyais touts mes souvenirs, mon passé, ma tristesse et ma solitude, malgré les quelques survivants que j'avais réussit à regrouper. Combien de temps allons nous encore pouvoir tenir ? Combien de temps encore ?..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 12:43

J’étais entrée dans la station et installai correctement mon sac de couchage, non loin de la porte, mais assez près des autres tout de même. En me releva, j’aperçu au loin deux silhouettes chancelantes tombant au même moment. Une ébauche de sourire vint sur mes lèvres tandis que j’allais voir si l’eau des toilettes fonctionnait. Merveille ! Celle des robinets fonctionnait ! Il y avait même du gel douche dans la station. Je m’en emparai, prit mon sac de fringues, toute contente et entrai dans les toilettes en refermant soigneusement la porte derrière moi. Pas de verrou bien évidemment puisque c’étaient des toilettes publiques, à quoi bon verrouiller l’accès aux lavabos ?

Je me déshabillai et tentais de mettre de l’eau chaude, mais sans succès.
Un peu déçue mais de bonne humeur, je me lavai soigneusement, profitant de l’odeur du gel douche. Je me lavai même une seconde fois, ainsi que les cheveux.
Je me séchai et troquai mon pantalon de treillis kaki et mon débardeur semi-blanc contre un short confortable noir et un t-shirt moulant blanc. J’étais enfin propre et ça me faisait un bien fou ! Je chopai mon reflet dans un miroir. Sans toute cette crasse, je semblai avoir rajeuni… Je m’attachai les cheveux, remis mes rangers et sortis des toilettes. Je déposais mon sac de fringues à côté de ma couche et m’étirai.

- Les toilettes sont libres, et y a du gel douche !

Je vis le visage de Crystal s’éclairer tandis qu’elle se lève à son tour. Ça ne m’étonnait pas du tout qu’elle en soit aussi contente. La douche est un luxe que nous avions tous oublié…
Je sourit à Josh et sortit, arc sur l’épaule et carquois dans le dos. Je contournai le bâtiment et grimpai sur le toit pour rejoindre Ghost. Il était accroupi, fusil de sniper en main, regardant dans la lunette. Je m’approchai et m’assis à côté de lui.

- Tu fais mumuse ?

Un sourire malicieux flottait sur mes lèvres.

- L’eau fonctionne et y a du gel douche dans la boutique, tu devrais en profiter toi aussi, ça fait un bien fou.

Je posai mon arc à côté de ma jambe, la main dessus et contemplai le soleil qui se couchait. Se sentir propre faisait vraiment du bien. Je sentais mieux le vent sur ma peau, j’avais l’impression que mes sens se réveillaient, comme si ils avaient endormis depuis des lustres. Je sentais l’odeur du vent, celle de Ghost à côté de moi. Une odeur épicée mais pas désagréable...

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 12:57

J'avais bien failli sursauter. J'étais tellement fixé sur l'idée de repérer d'autre zombie à éclater, que je n'avais même pas entendu Lou monter sur le toit. Elle venait m'annoncer que l'eau fonctionnait et qu'il y avait du gel douche. Très bonne nouvelle. Je me suis relevé et j'ai proposé à Lou de prendre la relève. Le sourire en coin je descendait l'échelle et me dirigeais vers les toilettes.

Lorsque j'ai ouvert la porte, je voyais Josh, fou de joie à l'idée d'avoir de l'eau et du gel douche. Je le comprenais, j'ai d'ailleurs immédiatement jeté mon T-shirt et suis entré dans la deuxième douche. J'ai ouvert le robinet et levais ma tête en direction de l'arrosoir. J'ouvrais ma bouche et sentit la fraîcheur de l'eau, me couler sur le corps. Putain, ça faisait tellement du bien. J'ai ouvert le tube de gel douche et m'e suis foutu un peu partout. Mais même si c'était agréable c'était pas mon truc d'y rester trois-cents plombes.

Je suis donc sortit avant Josh et me suis rhabillé, me sentant tout propre. Lorsque je suis sortit des toilettes, je sentait la fraîcheur du vent. Que du bien. j'adorais cette sensation.

Je suis revenu vers la boutique et j'ai prit un sandwich, puisque le rayon dans lequel je me trouvais en était pleins. Sandwich au crudité. C'était pas dégueulasse, malgré la péremption. Au niveau des zombies, ça restait calme. Il n'y avait eu aucun cadavre ambulant qui s'était approché, du moins pas que je sache. Quand j'eu fini de manger, Josh venait d'entrer aussi, se prendre un casse-dalle. Je suis sortit de la boutique et ai demandé à Josh et Crystal de faire attention, car on ne sait jamais ce qui pourrait arriver. En plus on y voyait presque plus rien dans cette boutique.

J'ai remonté l'échelle et suis retourné rejoindre Lou. Ca y'est, la nuit était tombée. Je lui ai proposé de scruter les environs et s'entraîner au sniper. Je la guiderai pendant ce temps avec les jumelles à vision nocturne. J'ai donc prit les jumelles et commençait à chercher des cadavres ambulants à éclater.

• Tiens regarde.. Sur la droite du bus, y'en a un qui se promène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 16:47

Ghost est parti, sourire aux lèvres pour se laver, en me demandant de rester monter la garde en l’attendant. J’acceptai, bien sûr. En plus de ça, j’eu enfin le loisir d’essayer le fusil de sniper. Un de mes rêves d’ados. Je passais des heures sur des FPS à l’époque. Mes parents adoptifs ne trouvaient pas cette occupation très saine, mais ils n’y pouvaient rien…

Le soleil continuait lentement sa course, pendant que je scrutai l’horizon à l’œil nu. Dès que je repérai un mouvement, je vérifiai dans la lunette et tirai, sourire aux lèvres. Je fus un peu surprise par le recul de l’arme, mais rien de bien méchant. Il fallait juste s’y habituer.

Après trois ou quatre zombies éliminés grâce à une précision qui faisait ma fierté, Ghost reparut en me proposant un entraînement au tir de sniper. Avec un sourire léger, j’acceptai. Il faisait nuit, mais la lunette était équipée d’une visée laser et d’une option nocturne en prime. Que demandait le peuple ? Ghost me guidait avec ses jumelles et je m’occupais de dézinguer chaque cible avec une grande application.

Quelques zombies y passèrent. Je ri même quand l’un d’entre eux tomba dans une position assez spéciale, fesses à l’air comme si il avait été surprit sur le trône.
Je fus étonnée de ma réaction. Je venais de rire. Encore une chose qui ne m’était pas arrivé depuis un sacré bail…
Un gargouillement particulièrement bruyant s’éleva dans l’air. Un foutu réflexe me fit pointer le fusil derrière moi. Mais il n’y avait rien. Je réalisai que ce gargouillement venait de…

- Oh, on dirait que j’ai faim…

Je regardai Ghost, à mes côtés et lui tendis le fusil de sniper.

- Je reviens, je vais chercher un truc à manger…

Je me levai et redescendis l’échelle, en oubliant mon arc sur le toit sans m’en rendre compte. J’entrai dans la station, chopai un sandwich, une bouteille d’eau et quelques chips. La station était vraiment silencieuse. J’ignorais où étaient Josh et Crystal, mais je les imaginais tapis dans un coin, en train de se raconter leurs vie.
Je ne pris pas la peine de les appeler, ils étaient sans doute assez grands pour se débrouiller seuls. Je ressortis de la boutique et contournai le bâtiment. Un zombie sortit de nulle part me surprit. J’eus le réflexe de laisser tomber ce que je tenais et de prendre mon arc, que je n’avais pas. Je fis quelques pas rapides en arrière, hésitant sur mon holster, avant de prendre finalement mon couteau. Je fermais correctement la bouche, cessai de respirer l’espace d’un instant et enfonçai la lame dans l’œil du cadavre ambulant. Je me reculai à temps pour ne pas me prendre une giclée de sang sur mon t shirt propre. Je maudis le monde pour avoir engendré de tels monstres et remontai l’échelle. Mon couteau était souillé de sang et j’avais quelques éclaboussures sur les bras.

- Je suis bonne pour reprendre une douche rapide demain matin…

Je m’installai l’air de rien à côté de Ghost et commençais à manger après m’être versé un peu d’eau de la bouteille sur les mains et de les avoir frottées un moment l’une contre l’autre. J’ouvris le paquet de chips et le plaçai entre nous pour qu’il puisse se servir lui aussi.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 18:27

Faut avouer que Lou s'en sortait plutôt bien. Elle avait l'air de ne pas avoir l'habitude des armes lourdes, à cause du recul, mais arrivait quand même à éliminer les quelques rôdeurs qui traînaient par-ci par-là. Elle commençait à avoir faim et parti chercher de la nourriture. Moi pendant ce temps, je prenais le relais et chercher des cibles, sur le parking de la station. A là seconde où j'ai tiré une balle pour en abattre un, j'entendais Lou s'affoler, en bas. Mais lorsque j'ai tourné la tête pour regarder derrière moi, elle venait de monter l'échelle avec du sang sur le bras. Bien entendu, ce n'était pas le sien, et son arc était prêt de moi, elle avait donc forcément opté pour l'arme blanche.

• J'vois que tu t'es entraînée au corps à corps.. Disait-je en souriant.

Je me suis concentré à nouveau et scrutai les environs avec attention. Lou venait de se rincer les mains et a balancée un paquet de chips près de moi. Mais je n'avais plus faim. J'avais assez mangé pour aujourd'hui. Une fois de plus, la nuit serait calme à mon avis. Nous étions loin de tout, aucune ferme, aucune ville à moins d'une bonne demi-heure de route. Les quelques zombies qui erraient ici avait dû se faire infectés dans les alentours. Heureusement que mon arme avait un silencieux.

Et puis tout d'un coup, la nostalgie me prit. Touts mes proches qui étaient morts, je pensais à eux. Nous étions un groupe de quatre et qui sait combien nous étions encore sur cette Terre ? Qui sait ce que nous allions devenir. J'ai déposé mon arme et me suis relevé. J'ai sortit mon paquet de clope et m'en suis allumé une, puis j'ai balancé le paquet devant Lou, au cas où.

• Je dors dans l'bus, j'ai besoin d'être seul..

J'ai descendu l'échelle et n'attendait aucune réponse de la part de Lou. C'était simple et clair, je voulais passer ma nuit en tranquillité. J'avais besoin de réfléchir, à tout et à rien en même temps. Je voulais penser à mes proches, à nos plans, à nos futures destinations, à nos projets, à notre survie, au temps qu'il nous restait à vivre, et je commençais à m'embrouiller. Bordel, j'avais besoin de penser à toutes ces choses là en même temps, en y réfléchissant calmement et sans que personne ne vienne me déranger. Je suis donc passé par le parking et m'approchais du bus. Un démembré sur pattes m'avais surpris et commençais à gémir. J'étais dans mes pensées, sur comment survivre, et ce con ambulant gémissait, voulant à tout prix me bouffer ! J'ai simplement sortit ma machette.. Et attendait..

• Ta gueule !

Je venais de crier. Mais je n'avais pas peur d'en attirer d'autres, il devait seulement en rester deux ou trois dans les parages. Je venais de crier, pour exprimer ma haine, ma colère, et ma rage, qu'est de perdre ses êtres proches et être l'un des derniers survivants de cette vie devenue si merdique à cause de cette infection.. Bordel.. Crier et trancher la tête de cette pourriture m'avait un peu calmé à vrai dire..

Je ne sais pas si les autres de l'équipe m'avait entendu, sûrement que si m'enfin.. Je m'en foutais. J'étais là, immobile, à contempler le cadavre sans tête. J'ai sortit mon chiffon et j'ai astiqué la lame de mon arme pendant une bonne dizaine de secondes. J'ai ensuite rangé mon arme et mon chiffon, et entrait dans le bus. Je venais de prendre ma place, celle du conducteur. Le dos posé sur le siège, les bras derrière la tête et les pieds sur le volant de l'autocar, j'étais dans mes pensées..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 20:18

Ghost et moi étions là, à regarder l’horizon côte à côte. Quelque chose me fit tourner la tête pour le regarder. Je venais de finir mon sandwich, périmé depuis longtemps et pourtant pas si mauvais. Je vis l’expression de mon compagnon se renfrogner. Quelque chose semblait affecter son humeur. J’allais lui demander ce qui n’allait pas quand il prit la parole.

- Je dors dans l'bus, j'ai besoin d'être seul..

Sur ces mots, il se leva et descendis l’échelle. Je n’eus pas le temps de le rattraper pour lui demander ce qui n’allait pas, considérant qu’en un sens ça ne me regardait pas. Je le regardai s’éloigner vers le bus. Un zombie survint devant lui, à quelques mètres à peine. En le voyant hésiter avant d’abattre le mort, j’avais prit mon arc et m’apprêtai à tirer, mais il fut finalement réactif.

- Ta gueule ! hurla-t-il au zombie.

Il resta là un moment, immobile. Il essuya sa machette lentement avant de monter dans le bus à la place du conducteur. J’ignorai pourquoi, mais je continuai de le regarder. Etrange changement de comportement. Je m’assis sur le bord du toit, une jambe pendant dans le vide, l’autre repliée, ma tête posée sur le genou. J’avais préparé mon sac de couchage pour rien, finalement. Je n’avais aucune envie d’aller me coucher.
Je contemplais l’horizon calme. Aussi calme que je l’étais. De temps à autres, je jetai des coups d’œil en direction du bus pour voir si quelque chose s’y passait.
Les brindilles que j’avais semées étaient toujours là, le vent ne les déplaçait pas pour le moment. Mon arc sous ma main était étrangement rassurant. Pas de lumière, pas de mouvement, pas de bruit. Le monde était devenu tellement mort…
Je soupirai.

Je comprenais que Ghost change d’humeur aussi rapidement… Auparavant, nos vie étaient rythmées, pleines de promesses pour nos lendemains. Pleines de bonnes choses. La chaleur des bras des gens qu’on aime, les rires et les sourires, les passions qui nous consumaient. Voilà ce que nous avions perdu. Depuis l’infection, tous les survivants n’étaient plus que l’ombre d’eux même. A commencer par moi, j’en étais consciente.

Une larme s’écrasa sur mon genou. J’essuyai mon visage, n’en revenant pas. Je n’avais plus pleuré depuis un bout de temps. Je pensais m’être endurcie… je constatai que certaines choses étaient encore difficiles à supporter…
Je regardai le ciel, voilà par les nuages. Aucune clarté. Je distinguai pourtant les formes et les mouvements des hautes herbes dans le vent. C’était si calme…

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 20:37

Au volant du bus, la lumière éteinte, toujours dans mes pensées. Mais je n'avançais pas. Je ne savais pas ce que nous allions faire par la suite, je n'avais aucun projet, il n'y avait aucun putain d'abris, et personne pour nous aider. Nous étions livrés à nous même. La loi du plus fort vaincra. Les débrouillard vaincront. Et plus on est nombreux, plus nous avons de chances de survivre, d'une certaine manière, pendant plus de temps. Du moins une fois de plus, tout dépendais de l'abris. J'allais faire voyager ce bus dans toute cette région infestée de ces putains de zombies ambulants. Je ne savais jusqu'où nous irions et combien de temps nous tiendrons.

J'ai relevé la tête et en profitait pour fermer les portes, car mes paupières devenaient lourdes, j'avais besoin de sommeil. J'ai appuyer sur le levier de mon siège, et l'ai placé de sorte à ce que je sois allongé. J'essayais d'oublier touts ces problèmes, ces merdes, et me décontracter. Je crois ensuite m'être endormis au bout d'une bonne demi-heure. Durant la nuit j'ai dû me réveiller à plusieurs reprises à cause des zombies. J'avais le sommeil léger et lorsqu'ils m'apercevaient, il m'était facile de les remarquer, puisque qu'ils tapaient contre les vitres. A chaque fois j'ai dû me lever, ouvrir les portes du bus, trancher la tête de ces affamés, et me rendormir une nouvelle fois.

Le lendemain matin, je suis sortit du bus, dès mon réveil et me dirigeait vers la boutique de la station. J'ai prit un pain au chocolat, qui avait un goût d'vieux mais bon, on s'y fait. J'ai bu une petite bouteille de jus d'orange que j'avais trouvé dans un des rayons et sortit à nouveau de la boutique. Josh et Crystal dormaient, pour ce qui est de Lou, je ne l'avait pas aperçu, mais je ne me faisais pas de bill. Elle devait sûrement traîner quelque part à surveiller ou quoi. J'ai placé mes mains sur le capot du bus, et cherchais une solution, cherchait un plan, un endroit où aller, j'avais vraiment pas d'idée. Je suis remonté dans le bus, et lisait la carte du Tennessee. Je cherchait une solution.

Je m'étais calmé depuis la nuit dernière. Du moins, visuellement. Je n'avait pas envie de crier ou de vouloir rester seul, comme la nuit dernière. C'était passager, il m'arrive parfois, de perdre les pédales un peu comme hier. Lorsque tout l'équipage était prêt, je leurs ai demandé de plier bagage. Je sais qu'on bouge souvent mais bon, on est des nomades. Je comptais bouger vers le nord, et m'éloigner de Memphis, à la recherche d'une nouvelle ville, une campagne, une ferme, des personnes, je sais pas, n'importe quoi. Mais se tirer d'ici et essayer de trouver une solution. J'en avait marre de toujours rester dans les mêmes environs. Ils ont tous pliés bagage et son montés dans le bus. Lorsqu'ils étaient prêt, j'ai démarré le véhicule et commençait à avancer, regardant mes compagnons dans le rétroviseur.

• Je sais pas où on va.. Mais on survivra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Ven 18 Mai - 22:40

Je pensais passer la nuit à surveiller les environs, mais c’était décidément vraiment calme et je commençai à m’engourdir. J’ai donc décidé le plus naturellement du monde de descendre du toit. En passant à côté du bus, je vis que Ghost était endormi. Aucun mouvement dans la station non plus. Tout était beaucoup trop calme pour moi…
Mon arc sur l’épaule, les jumelles à vision nocturne de Ghost attachées à ma ceinture, je commençai à marcher d’un bon pas à travers champs. J’en avais soupé de la route. Avec les jumelles, je repérai rapidement une petite ferme un peu plus loin. Deux zombies plus tard, j’atteignais la palissade, que je sautai agilement et en silence.
La propriété semblait déserte au premier abord…
Une vieille grange grinçait à chaque coup de vent. Pas de gémissement. Je montai sur le porche de la maison et m’approchai doucement de la porte. J’entrai avec mille précautions, pénétrai dans le salon. Ce que je vis me glaça le sang. Ils étaient cinq. Une femme, un homme, tous deux d’une petite quarantaine d’années et trois enfants. Le plus âgé devait avoir environ dix ans… Je ne regardai pas les deux autres. De toute façon, ils étaient dans un tel état de décomposition qu’il était difficile d’évaluer. Tous avaient un trou dans la tête. L’homme avait le flingue dans les mains. Un colt. Un ancien modèle digne des cow boys qui ne devait pas avoir servi depuis bien longtemps. J’imaginai ce que l’homme avait dû endurer. Devoir tuer toute sa famille avant de se suicider. Je n’osais pas m’imaginer à sa place et devoir tuer ma petite sœur. Si innocente. Si pure.

Je restai là à les regarder pendant un moment. Si l’homme n’avait pas eu les couilles de se tuer, il aurait été dans la même merde que nous. Il était mieux là où il était.
Si j’avais eu un Dieu à prier, je l’aurais fait pour que leurs âmes reposent en paix. A la place, je dénichai des fleurs sauvages. Même si elles étaient fermées. J’en déposai une sur chaque corps.
Aucune fleur au monde n’aurait suffi pour dissimuler leur puanteur de mort. Mais j’étais contente en un sens qu’aucun zombie ne fût entré dans la maison.

Je fouillai la demeure de fond en comble et trouvai quelques boites de conserve hermétiques, des bandages et tout un matériel de premier secours. En fouillant la bibliothèque, je trouvai un exemplaire de Dracula de Bram Stoker. Autrefois un de mes romans préférés, mais les morts vivants commençant à me courir sur le haricot, je décidai de le laisser là et de privilégier quelque chose de différent. 1984 de George Orwell me sembla un bon choix. Mais rien de très utile en dehors de ça… Je dénichai un sac de voyage pour tout fourrer dedans et transporter mon butin jusqu’au bus. Le soleil s’était levé quand je repris ma route en sens inverse.

Je courus à travers champs en espérant qu’ils ne pensaient pas que je les avais abandonnés. J’arrivai quand ils commençaient à remballer les affaires. Crystal avait elle-même rangé mon sac de couchage. Je l’en remerciai et fourrai le sac que j’avais prit à la ferme dans le coffre latéral avant de me mettre sur le siège à côté du conducteur. Ghost semblait moins en colère, mais toujours un peu… différent.

- Je sais pas où on va.. Mais on survivra.

La carte du Tennessee en tête, je lui récitai d’une voix ensommeillée :

- Soit on privilégie les grandes villes et dans ce cas-là direction Nashville au Nord Est, soit on prend moins de risques à travers les villes plus modestes et dans ce cas-là direction le Nord vers Covington, c’est la première qui vient…

Laissant Ghost faire son choix, sachant que ça revenait au même pour moi, vu que je pensais que quelle que soit la ville on serait pris dans un guêpier monstrueux, je m’installai contre la vitre, les jambes sur le siège voisin et fermai les yeux, comptant rattraper les heures de sommeil que j’avais perdus au cours de la nuit…

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Sam 19 Mai - 9:29

Quand on y repense à toute cette merde, on se demande. A quoi bon survivre ? D'ici quelques jours on finira sûrement à moitié déchiqueté par ces cadavres ambulants, et on deviendrait comme eux. A quoi bon ? On en tue un maximum alors qu'au final, on les rejoindra ? La seconde issue était le suicide mais ça, c'est une autre histoire. Je voyais pas où était l'intérêt de fuir, encore et encore, alors que peu importe l'endroit, nous serons toujours poursuivis par ces choses. Oui choses, car pour moi elles ne sont plus humaines. Sans déconner, des fois je me dis que quelqu'un finira bien par trouver un antidote. Mais en y réfléchissant bien, la race humaine n'est pas assez développée pour créer un antidote pouvant faire retrouver l'esprit humain, remettre le coeur en marche, et guérir les blessures de chacun. On est pas dans un putain de film, c'était la réalité qui se produisait là. On est condamnés. L'humanité est condamnée..

Je venais de parcourir quelques mètres avec l'autocar, sur le parking. Je me dirigeais vers la sortie de la station, malgré mon mal de crâne. Oui, il m'arrive parfois d'avoir des maux de tête, dès le matin, je ne sais même pas pourquoi. La bouffe sûrement. J'en prenais pas beaucoup et quand j'en prends, elle est périmée. Putain, ce que je donnerai pour avoir un vrai repas. Bref, je ne me préoccupais pas de Josh et Crystal pour le moment, mais j'observais Lou, puisqu'elle était à mes côtés. Assise sur sa place habituelle. Elle avait vraiment l'air d'être fatiguée. En même temps, je ne l'avait jamais vu dormir, c'est peut-être normal qu'elle soit fatiguée, la pauvre. Elle s'était souvenue de la carte apparemment.

Lou m'avait proposée deux choses. La première était de se diriger directement vers Nashville. Et la seconde, une ville qui me paraissait moins dangereuse, Covington. Sachant que pour le moment nous avions suffisamment de vivres et de munitions, je préférais me diriger vers Covington. On n'avait pas encore été à Nashville, m'enfin Covington non plus mais Nashville est une ville bien plus grande, il y aurait donc bien plus de risques, et nous ne sommes pas assez nombreux. Du moins, ce serait risquer sa vie pour rien, puisque nous avions suffisamment de ressources. Mon choix fut donc rapide. Covington. Dans chaque ville nous avions autant de chances de trouver un ou plusieurs survivants, du moins c'est ce que je pensais. Il était donc préférable de se diriger vers la ville contenant le moins de dangers possible.

• Covington..

Je voulais annoncer mon choix à Lou, mais elle était là, posée sur son siège, les yeux fermées. Elle s'était sûrement endormie et ne m'aurait donc pas entendu. Tant pis, elle verrait bien la destination que je venais de choisir, en arrivant. Durant la route j'ai du écraser deux ou trois rôdeurs qui traînaient. Ils me voyaient toujours à la dernière seconde, la bouche grande ouverte, le corps entièrement tailladé. Parfois je regardais en direction des champs qu'on pouvait apercevoir , et remarquais d'autres cadavres ambulants, marchant dans n'importe quelle direction. Sûrement d'anciens fermiers. De loin ils avaient l'air désespérés. On aurait dit qu'il revenaient d'une grande guerre. D'un côté c'était un peu ça. Puisque qu'il revenait de la guerre qui oppose la vie à la mort..

Nous étions enfin arrivés. Covington, au bout de je ne sais combien de temps de route, puisque je n'avais pas compté le temps. J'ai ouvert le portes du bus et suis sortit. J'avais garé le bus, en face de la ville. Je ne préférait pas m'y aventurer avec le véhicule, se serait trop risqué, et c'était notre première expédition dans cette ville. Je ne savais donc pas ce que nous allions y trouver.

J'ai ouvert le coffre latéral de l'autocar, et j'ai prit mon fusil à pompe. Même si je préférait opter pour la machette. De toute manière, j'avais toujours ma machette sur moi. Je pensais aller réveiller Lou, mais l'arrêt du bus l'avait déjà fait. Elle avait le sommeil léger elle aussi. Lorsque toute l'équipe prête à s'aventurer en ville. J'entamais la marche, avec prudence..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Sam 19 Mai - 15:23

Pendant le voyage, je fus réveillée quelques fois par des chocs mous contre la carlingue du bus. Ghost écrasait des zombies en passant, normal. En ouvrant les yeux et en regardant par la vitre, je vis des champs et une route plutôt modeste. Donc nous roulions en direction de Covington. La route pour Nashville était une autoroute entretenue et autrement plus grande. Je fermai les yeux pour somnoler sans vraiment dormir. Le vacarme du moteur empêchait mon esprit de se reposer convenablement…

Quand le bus s’immobilisa enfin, j’ouvris les yeux. Pas vraiment fraîche ni reposée, je supporterai néanmoins. Je sortis à la suite du groupe, mon arc et mon carquois sur l’épaule. Je vérifiai encore une fois que toutes mes armes étaient en état de fonctionner et me tint prête à partir. Je suivis Ghost à travers un dédale de rues que je n’avais jamais emprunté. Même si les avenues étaient clairement moins larges qu’à Memphis, elles étaient en revanche tout aussi peuplées. Nous allions doucement pour nous déplacer et éviter de nous faire repérer par les morts.
D’une tape sur l’épaule de Ghost, je lui indiquais les petites rues que je pouvais voir. Je partais du principe qu’en me fiant à mon sens de l’orientation, je parviendrais à nous faire rattraper les grands axes de la ville sans passer par les grandes rues infestées. Mais bon, sans connaître la ville c’était pas aussi simple qu’à Memphis.

Memphis est une grande ville, avec un cœur de gratte-ciels. Covington est une petite ville presque pittoresque. Ses bâtiments épars étaient loin d’être hauts. On aurait dit une ville typique de western mais retapée en plus moderne. Mélange fort étrange et surprenant…

Au détour d’une rue, je vis une porte de bar. La ruelle dans laquelle nous étions était grillagée, fermée et il y avait même des barbelés par-dessus. Impossible de la sauter, donc. Et faire demi-tour revenait à passer par une grande rue. Mieux valait donc éviter. Je regardai Ghost et ouvris la porte du bar avec précautions. Mon arc en main, je passais devant. J’avais déboutonné l’étui de mon couteau, juste au cas où. Le bar était vraiment très calme. Les vitres étaient sale, pleines de sang, comme si des zombies étaient venus s’y frotter. Une odeur de mort flottait dans l’air, très présente. Je compris pourquoi en arrivant dans la salle principale. Un cadavre était étendu derrière le bar, la tête en miette. Son corps était très décomposé et on voyait que des rats étaient même venu le grignoter.
Sans jeter un regard en arrière, je m’abaissais beaucoup pour ne pas être vue des cadavres à l’extérieur et fis un rapide mais méticuleux tour de la salle. Le bar était poussiéreux mais vide. Je me postai près d’une fenêtre pour regarder dehors. Ils étaient bien quelques dizaines à errer dans la rue et dans les parcs.

Je revins rapidement vers l’arrière salle et fouillai les tiroirs. Je ne dénichai rien.

- Vous avez trouvé une carte ? De la ville je veux dire…

Je retournai près de la fenêtre et regardai à travers la crasse pour trouver un bâtiment en particulier.

- Ils auraient pas un office du tourisme ou une connerie comme ça ? Vous en avez vu ? Ils ont des cartes locales en général...

Je m’adressai aux autres, j’en doutais mais peut être avais-je mal regardé…
Pour ne rien arranger j’étais vraiment fatiguée et j’avais besoin de dormir. Je devais avoir des mega cernes, mais je n’y faisais pas attention. Après tout, si je me relâchai, je mourrai. J’avais beau ne pas avoir d’espoir quant à ma survie sur le long terme, mon instinct me poussai toujours jusque dans mes derniers retranchements pour survivre…
Je soupirai et me touchai le crâne. Voilà que j’avais des migraines.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Sam 19 Mai - 15:58

Ahh, putain de migraine. Je commençais à en avoir marre de se mal de crâne. Les autres me suivais, et nous sommes entrés en ville, calmement. Je marchais doucement, mes mains crispés sur mon fusil à pompe, prêt à agir. J'avançais. On pouvait voir un tas de zombies au loin, je dirais une bonne dizaine, ou vingtaine, j'en sais rien, pas le temps de compter. Lou venait de passer devant moi, elle avait l'air de s'y connaître en ville. Elle venait de trouver un bar et y pénétrait. J'ai demandé à Crystal et Josh de rester avec elle et surveiller l'entrée, pendant qu'elle fouillait.

Moi, j'avais besoin d'un truc. On aurait qu'à chacun de mes pas, la douleur s'intensifiait. J'avais besoin de me poser. J'ai donc couru jusqu'à la pharmacie d'en face et essayait de faire attention, aux quelques rôdeurs qui traînaient par là. J'ai ouvert la porte, et le fusil braqué en main, je fit un rapide tour des lieux. Rien, personne, c'était vide. J'avais plus qu'à me servir. j'avais trouvé quelques comprimés contre le mal de tête, et les ai avalé, d'une traite. J'ai gardé la boite dans ma poche, pour plus tard. J'allais ressortir, mais une dizaine de zombies m'avaient vu entrer apparemment. Et merde ! Heureusement pour moi, la clé de la porte était sur la serrure. Je me suis donc dépêché de la fouiller, et commençait à reculer. Je voyais les zombies, collés aux vitrines de la pharmacie, entrain de lécher et griffer les carreaux, prêt à tout pour m'avoir. Bordel, on aurait dit que j'étais une souris entrain de me dandiner le cul à l'air devant une dizaine de chats. C'est sûr, je restait là à rien faire, j'allais y passer.

Je regardais derrière moi et voyais un petit couloir. Il menait sûrement à l'arrière-boutique de la pharmacie. Je m'y suis précipité, et chercher une sortie de secours, un endroit où me réfugier, mais rien. Quoique, je venais d'apercevoir un escalier, sur ma droite. Je m'y suis précipité et j'ai ouvert la porte. En ouvrant la porte, je venait d'entendre la vitrine de la pharmacie se briser. Il fallait que je trouve une solution, à tout prix ! Ou s'en était finit pour moi ! J'avais toujours ce mal de crâne, je vous jure que cette merde, ça vous empêche de réfléchir. J'étais sur le toit de la pharmacie. Je voyais une table avec quelques tonneaux, je savais pas ce que ça pouvais bien foutre là mais je n'ai pas cherché longtemps. J'ai immédiatement décalé la table et la plaçais contre la porte, de sorte à retenir les zombies pendant quelques instants. Je courais sur le toit, et essayait de trouver un endroit où sauter. Me tirer, putain ! Mais aucune issue possible. En face de moi la route. Derrière moi, la porte avec les zombies qui venaient de l'atteindre. J'entendais des putains de gémissements, des cris et des coups de poings dans la porte. Si je saute, je me blesse grièvement et ne pourrait ps courir. Les zombies auraient juste à redescendre et à m'avoir. De plus, il y en avait quelques uns encore, sur la route, qui me regardaient et attendaient que leurs repas saute du toit.

En face de la pharmacie se trouvait le bar. Lou, Crystal et Josh venait d'en sortir et venait sûrement de comprendre la situation. Du moins, je l'espère. Ils me regardaient et commençaient à s'affoler. Je pouvais tenir quelques minutes mais pas plus. S'ils me ramenaient un endroit sur lequel je pourrais sauter, me réfugier ce serait parfait, et c'était la seule solution. Il fallait donc ramener le bus et le placer en face de la pharmacie.

• Bordel, soit vous me ramenez le bus pour que je saute, soit vous me laissez crevez ! Mais décidez vous, restez pas plantés là putain ! Criais-je alors.

Je leurs avait laissé le choix. Y laisser ma peau et sauver la leurs ou alors, tous risquer nos vies bêtement. C'était à eux de voir, moi j'en avait rien à foutre, mais le temps était compté peut importe le choix. Les coups sur la porte étaient de plus en plus violents et la table commençait à se décaler. Mes mains étaient crispés sur mon fusil et j'étais prêt à tirer. Je ne prêtais pas attention à ce qu'avaient décider de faire les autres membres du groupe, j'étais concentré sur cette putain de porte. J'ai tenu environs une minute avec cette porte fermée. La plus longue minute de ma vie, à guetter cette sale porte.

D'un seul coup, la table fut sauvagement poussée et la porte venait de s'ouvrir. Les zombies me chargeaient avec leurs expression d'affamés. Ils voulaient tous ma peau. Je marchait donc en arrière et tirait des coups de feu sur eux, pour en éliminer un maximum, et arrivé au rebord du toit, j'ai sauté, sur la route. Je suis retombé sur mes deux jambes et j'ai fini par chuter à plat ventre. Je venais de m'éclater la jambe droite, du moins, la cheville surtout. J'étais au sol, limite en train de ramper tellement j'avais mal aux jambes et essayait d'atteindre mon arme. J'ai tendu mon bras et j'ai réussit à l'attrapé. Je me suis ensuite positionné sur le dos et visais le toit de la pharmacie, mais d'autres arrivaient sur mes côtés. J'étais au sol. En plein milieu de la route. Et entouré de zombies.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy MacEnry

avatar



Messages : 45
Date d'inscription : 14/05/2012

Ft : Natalie Portman
Fiche : cliquez ici
Âge : 23 ans
Arme fétiche : L'Arc

Liens : Ghost, et les gens du clan.

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Sam 19 Mai - 16:55

En me retournant, je vis Josh et Crystal m’aider à chercher cette fichue carte. Aucun des deux ne semblait la trouver, même en fouillant tous les putains de recoins de ce foutu bar. Je tendis l’oreille un moment puis :

- Il est où Ghost ?

Les autres haussèrent les épaules. Crystal sembla inquiète tout d’un coup. Je revins vers la fenêtre et observai. Juste en face, un bâtiment était assailli par les zombies. Une enseigne « pharmacie » gisait, pendante sur ses gonds au mur du bâtiment. Je compris immédiatement ce qui pressait les morts à cet endroit.

- Oh putain de merde !

Je voulus ouvrir la porte avant du bar, mais elle était verrouillée. Pas le temps de repasser par l’arrière, il serait beaucoup trop tard. Je pris mon Beretta et frappai la vitrine avec la crosse. La vitre éclata, je la fis tomber avant de me précipiter dehors, suivie des deux autres. Sur le toit, une silhouette nous regarda.
Essayant d’attirer l’attention des morts de la pharmacie comme je le pouvais, je tirai avec mon Beretta. Derrière moi Crystal et Josh commençaient à s’énerver. Je regardai Ghost. Il me cria d’aller chercher le bus. Je me morigénai pour ne pas y avoir pensé de suite. Je me tournai vers les deux autres.

- Josh ! Ramènes le bus ici ! Crystal, pars avec lui et prend le Gatling. Grouillez !!!

Ils partirent au pas de course, tandis que je visai tant bien que mal pour éliminer le maximum de cadavres. En plus de ça, ceux qui ne nous avaient pas remarqués auparavant commençaient à s’approcher à cause de nos pétarades. Ghost chuta, à quelques mètres devant moi. Je me retournai pour tirer sur ceux qui étaient derrière moi. Je n’entendais pas le fusil à pompe derrière moi, je me demandais ce que fichait mon compagnon. Au bout de quelques secondes, au moment où j’allais me retourner, j’entendis le fusil tirer. Les zombies se rapprochaient de plus en plus. On était dans la merde, je le savais. Je me voyais crever et servir de repas à ces putains de cadavres cannibales.
Un klaxon attira mon attention et détourna celle des zombies. Le bus arrivait. Je me retournai, vis Ghost au sol. Je me jetai littéralement à terre quand j’entendis la Gatling. Les zombies devant moi se transformaient en hachis. Je priai tout de même un dieu, n’importe lequel, pour que la personne qui tirait soit assez précise pour ne pas me toucher. J’éliminais les zombies les plus proches, tantôt au couteau tantôt au flingue.
Quand le bus s’arrêta près de nous et ouvrit ses portes, je saisis sans ménagement le col de Ghost, le fis se lever sans prendre en compte ses gémissements de douleur et le balançai dans le bus, avec toute la force dont j’étais capable. Josh, qui conduisait, referma les portes derrière moi, juste à temps. J’entendis des mains frapper contre les vitres pour tenter de me choper. Josh démarra en trombe.
Je saisis Ghost pour le faire se retourner et lui assénai une claque mémorable.

- Mais t’es con ou quoi ? hurlai-je. Tu te rends pas compte que t’as failli crever ? C’était quoi ce geste complètement irréfléchi d’abruti congénital ! Et si on t’avait perdu, bordel ? Hein ?

Je m’agenouillai auprès de lui et le prit dans mes bras en pleurant toutes les larmes de mon corps.

X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X

Foutue Apocalypse...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghost

avatar



Messages : 38
Date d'inscription : 10/05/2012

Ft : Denzel Washington
Fiche : Par ici !
Âge : 36 ans
Arme fétiche : Machette

Liens : Lucy MacEnry

MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   Sam 19 Mai - 17:33

Aujourd'hui, j'ai bien failli crever. De toute façon, faudrait bien que ça arrive un jour ou l'autre. J'ai 36 ans, et je sais pas ce que je fou encore en vie. Je ne sais pas, pourquoi je tiens encore debout, je ne sais pas quels sont mes buts. Alors que je sois le dernier survivant de toute ma famille. On dirait bien que ce saut, m'a permit de réfléchir, mais n'a rien fait changer en moi. Vivre ou mourir, quelle importance. Et bien, il n'y en a tout simplement aucune. Si tu reste en vie, tu dois fuir. Alors que si tu meurs, tu deviens comme eux, ou tu t'endors à jamais. J'ai déjà pensé au suicide, mais j'ai pas vraiment les couilles de le faire. Je préfère que ma mort serve à quelque chose, pour quelqu'un en fait. J'aimerais mourir, en sauvant une vie. Pas en me tirant une balle et en chialant comme un môme qui vient de perdre sa mère. C'est pas mon genre. Cette cascade m'avait permit de survivre, quelques secondes de plus. Je en sais même pas pourquoi j'ai sauté à vrai dire. Ce n'était pas par peur de me faire dévorer, puisqu'il y en avait pleins les rues. C'était, l'instinct de survie.

J'étais au sol, entrain de gémir mais j'avais réussit à récupérer mon arme. Je croyais que c'était la fin et n'avait pas remarqué que les autres allaient m'aider. Josh venait d'arriver avec le bus et avait réussit à écraser quelques zombies. J'étais au sol, entrain de ramper vers la porte du bus que Josh venait d'ouvrir. Je voyais Crystal aux commandes du Gatling. Mais alors où était Lou ? Je forçais sur mes bras pour atteindre cette saleté de porte, et là. On me prit par le col. J'ai cru qu'un zombie m'avait attrapé. j'ai d'ailleurs bien failli donner un coup de cross, mais lorsque j'ai tourné la tête. Je voyais Lou, entrain de me traîner et me ramener dans le bus.

Arrivé dans l'autocar, Josh a fermé les portes à temps. Les zombies commençaient à encercler l'autocar, mais Josh accélérait et roulait je ne sais où. J'étais par terre, je ne pouvais donc pas voir ce qu'il se passait à l'extérieur. Je ne gémissais plus, mais j'avais terriblement mal. Et là, Lou se penche vers moi et me donne une bonne gifle. Je n'avais pas compris mais je savais que je l'avais méritée celle-là. Elle commençait à m'engueuler, mais j'étais trop concentré sur ma jambe pour faire attention à ce qu'elle me disait. C'est alors qu'elle s'est penchée vers moi et me prit dans ses bras. Je l'entendais. Elle pleurait. Putain de bordel de merde, une femme comme elle, pleurer. Elle n'a peur de rien, et elle s'était mise à pleurer, simplement parce que j'allais mourir. Je ne comprenais absolument pas. Je ne comprenais absolument rien à la situation.

J'ai prit sa tête dans mes bras et l'ai embrassé sur le front. Elle pleurait encore et encore, comme si j'étais son père. Mais on finira bien tous par crever ! C'est ce que j'avais envie de crier. Mais je n'allais pas crier sur une femme. N'allait pas crier sur une personne de mon équipe. Et n'allait surtout pas crier sur une personne comme Lou. Je l'ai serrée une nouvelle fois contre moi et lui chuchotait dans l'oreille.

• Chuuut, calme toi, calme toi Lou.. C'est finit, c'est rien.

J'avais pas perdu de mon humanité. Je voulais la calmer de n'importe quelle manière et venait de me rendre compte, que je lui avait parlé comme si c'était ma propre fille, et qu'elle venait de se blesser. Je lui ai parlé avec espoir, je lui ai parlé en voulant lui faire croire des choses, que l'aventure n'était pas terminée, qu'on allait tous bien s'en sortir, je lui ai parlé comme si moi même je croyais que toute cette histoire d'infectée finirait bien..

J'étais au sol, j'avais terriblement mal. Je ne m'étais rien ouvert, mais je sentais ma jambe au fond de moi même. C'est comme si elle se déchirait. En tout cas j'étais pas prêt de marcher avant environs quelques jours. J'étais devenu un putain de vrai handicap pour l'équipe. Je ne savais pas vraiment ou nous allions, mais je pense que Josh se dirigeait vers la station, où je ne sais où. Jusqu'à la fin du trajet, j'ai posé ma tête au sol et regardait la toiture de l'autocar, ne pensant à rien. Je faisais le vide dans ma tête..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le nouveau refuge / PV Lucy MacEnry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Nouveau Refuge SHPA
» 61 - ouverture NOUVEAU REFUGE - cherche bénévoles et +
» Le nouveau refuge sort de terre...
» Nouveau refuge SHPA.
» Nouveau Refuge pour animaux sauvages - SOS Miss Dolittle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Memphis-